J’avais vu ce roman graphique sortir en janvier mais j’avais un peu de mal à me décider. Les retours ont été tellement positifs depuis sa parution qu’en le voyant en librairie cette semaine je n’avais plus aucune raison de résister. Et en effet, je m’en serais voulu d’être passée à côté.

cbdcnwp« Philadelphie, 1776. Mrs Betsy est dépêchée par les indépendantistes américains pour concevoir le tout premier drapeau des futurs États-Unis d’Amérique. Sa domestique, Angela Brown, décide alors de transformer cet étendard en un hommage révolutionnaire, en y adjoignant en secret un symbole inestimable…

Douvres, 1944. Le soldat Lincoln se morfond dans son camp militaire, entre discriminations raciales et bagarres quotidiennes. Jusqu’à ce qu’il reçoive une lettre de sa soeur, Johanna, annonçant qu’elle a découvert dans les possessions de leur tante décédée les mémoires d’Angela Brown – rien de moins qu’un témoignage d’une rareté et d’une valeur exceptionnelles. Si l’histoire relatée dans ces mémoires est réelle, alors c’est l’histoire des États-Unis qui est à récrire. »

Les dessins et leur mise en couleur sont magnifiques, les dialogues parfaitement pensés, l’histoire absolument cinématographique : l’ensemble bouge et prend vie dès la première page. Cette bande-dessinée est pour moi un très gros coup de coeur !

Nous suivons Lincoln, Aaron et Tom en guerre contre les troupes du Reich, en 1944. Après avoir tenu un leurre réalisé pour tromper les Allemands, ils sont chargés de retrouver le drapeau réalisé en 1776 dans lequel une étoile noire été cachée, pied de nez endeuillé d’Angela Brown au futur pays qui nie une partie de sa population.

Pour les trois amis, cette mission est l’occasion de prouver leur valeur, en tant que soldats américains, en tant qu’hommes et citoyens afro-américains. C’est une mission difficile qui les attend et la chute de l’intrigue est absolument terrible (je vous laisse pas mal de suspens pour ne pas vous gâcher la lecture, ce serait dommage). Le rythme est haletant, on ne peut lâcher cet ouvrage avant d’en connaître le dénouement.

C’est une lutte pour se prouver sa valeur et la prouver aux autres, pour faire mieux que Jesse Owens, pour que la situation des Noirs aux Etats-Unis s’améliore. On y croit, tout le long, mais n’est-ce pas un peu naïf ? Ramener le drapeau au pays fera-t-il changer les choses ? Dans le doute, autant essayer, qu’aurions-nous à perdre si ce n’est la vie, qui est déjà bien fragile sans la guerre.

Si vous n’avez pas encore lu ce livre, je ne peux que vous le conseiller, il est absolument sublime ! Pour les personnes ayant du mal avec les contextes de conflits je précise qu’une grande partie du récit se déroule sur des zones de guerre.

Sans aucun doute, Cinq branches de coton noir sera bien positionné dans mon top de l’année !

Pour en savoir plus

 


Ils/Elles l’ont aussi lu et chroniqué : Entre les pages • BdmétriqueSambaBD • Lisez moi çaSerial bookineuse • Au fil des livresMes échappées livresquesL’accro des bulles • La quatrième de couverture


 

Et vous, quel est votre dernier coup de coeur ?

Publicités