❤ « Ce qui nous sépare » d’Hélène Aldeguer (Futuropolis, 2020)

41aDUjsc5iL

Voilà un roman graphique nécessaire, bénéfique ! Un travail qui nous oblige à regarder en face le racisme malheureusement ordinaire qui peuple notre quotidien, une oeuvre qui nous appelle à voir et à ne plus laisser passer les remarques naïves qui couvrent d’autres idées.

Présentation de l’éditeur : « Après avoir raconté la désillusion des jeunes Tunisiens dans leur pays en 2013, deux ans après le printemps arabe, Hélène Aldeguer raconte le quotidien de Bilal, un jeune Tunisien venu à Paris afin de poursuivre ses études grâce à une bourse au mérite, et terminer son master d’histoire contemporaine.

Si Bilal découvre une vie pleine de possibilités, son statut d’homme arabe le rattrape dans une société française en crise identitaire. Ses fantasmes d’une Europe de tous les possibles se heurtent alors au racisme et aux préjugés.

Un récit très actuel et nécessaire, sur notre société et sur le déracinement intérieur de ces jeunes venus en France et qui sont accueillis bien différemment selon leurs origines… »

Bilal vit à Paris. Il a reçu un bourse pour venir y étudier. Une chance exceptionnelle qui implique aussi des sacrifices alors que la Tunisie est secouée et qu’il est séparé de sa famille. Une chance si exceptionnelle que sa soeur ne pourra sûrement jamais y prétendre. Bilal est conscient de cette chance mais il est aussi rongé par la culpabilité de celui qui est parti et qui vit en sécurité, il se sent lâche, impuissant.

Il y a aussi Léa, sa petite amie. Et les amis de Léa. Dès qu’ils se retrouvent quelques remarques fusent, l’air de rien, l’air tout d’un coup lourd. Ici, le racisme s’exprime au détour de conversations innocentes, il frappe sans prévenir et l’auteure nous montre des situations que nous avons déjà tous rencontrées, des situations qu’il faut tenter de ne plus laisser se dérouler sans réagir. Le choix des mots, les préjugés, les raccourcis, Hélène Aldeguer nous montre en face les situations dans lesquelles des personnes sont stigmatisées en fonction de leurs origines. C’est absolument remarquable d’efficacité !

En parallèle de ces situations, l’actualité est abordée à juste titre. L’auteure rappelle à chaque lecteur•trice que les personnes mortes noyées dans la Méditerranée sont des frères, des soeurs, des cousins, des enfants, des parents qui ont eu l’espoir d’un ailleurs. Ils ne sont pas des chiffres devant lesquels nous détournons le regard.

Visuellement magnifique, aux couleurs douces et aux formes rondes qui tranchent avec la dureté du propos, je vous conseille chaudement cet album qui trouvera autant sa place dans une bibliothèque personnelle que dans un CDI. Attention, coup de cœur ! Je lirai donc d’ici peu le précédent roman graphique de l’auteure : Après le printemps : une jeunesse tunisienne.

Pour en savoir plus

 


Ils/Elles l’ont aussi lu et chroniqué : Pas de chronique trouvée pour le moment.


 

Et vous, quelle bande dessinée ou quel roman graphique dénonçant le racisme en France conseilleriez-vous ?

Retrouvez-moi aussi sur :

YouTubeInstagram

7 commentaires

  1. Sur ce thème, je te conseille Emmet Till : derniers jours d’une courte vie, paru aux éditions Sarbacane. Une bande-dessinée qui fait froid dans le dos, qui revient sur l’histoire malheureusement vraie du lynchage du jeune Emmet Till.

    Aimé par 1 personne

  2. L’article m’a donné envie de découvrir ce roman graphique! Je n’en lis pas beaucoup en plus, et puis l’actualité se prête bien à s’instruire sur ce sujet … merci beaucoup pour cette recommandation Usva !

    Aimé par 1 personne

  3. Il me semble l’avoir vu passer sans avoir l’occasion de le lire. J’ai un autre livre sur l’histoire tragique de cet homme, il faut vraiment que je me plonge dedans. 🙂 Je note sérieusement le roman graphique ! 😀

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s