« La différence invisible » de Julie Dachez et Mademoiselle Caroline (Delcourt, 2016)

71VxB3sS1lL

Je commencerai cet article en remerciant ma collègue qui m’a prêté ce roman graphique dont j’entendais parler depuis longtemps. Sa lecture a été très émouvante et m’a appris beaucoup de choses sur l’autisme, ce que soit sur sa réalité mais aussi sur les a priori liés.

Quatrième de couverture : « Marguerite a 27 ans, en apparence rien ne la distingue des autres. Elle est jolie, vive et intelligente. Elle travaille dans une grande entreprise et vit en couple. Pourtant, elle est différente. Marguerite se sent décalée et lutte chaque jour pour préserver les apparences. Ses gestes sont immuables, proches de la manie. Son environnement doit être un cocon. Elle se sent agressée par le bruit et les bavardages incessants de ses collègues. Lassée de cet état, elle va partir à la rencontre d’elle-même et découvrir qu’elle est autiste Asperger. Sa vie va s’en trouver profondément modifiée. »

Ce roman graphique est une forme de témoignage de Julie Dachez et cela se sent. Les situations ont une précision émotionnelle qui m’ont tout simplement bouleversée. Marguerite vit la vie sociale avec difficulté, les interactions sont épuisantes et stressantes, le bruit permanent la vide de toute énergie, son quotidien doit être extrêmement réglé pour éviter tout imprévu, source d’angoisse. Tout cela, il faut la connaître pour le savoir. Alors des jugements sur certaines réactions peuvent être vite faits. Mais même en la connaissant, certaines personnes n’arrivent pas à comprendre son besoin de solitude, de confort, de silence. Marguerite se sent mal, depuis toujours elle ressent ce décalage que ce soit dans sa vie personnelle ou professionnelle.

Un jour, une occasion se présente à elle de passer des tests relatifs aux troubles du spectre de l’autisme. Alors, les résultats vont tomber comme une libération : le droit d’être soi, de comprendre sa différence, de l’accepter, de l’aimer, de s’aimer et de prendre soin de soi en écoutant ses besoins. Mais elle va aussi réaliser que le mot autisme est accompagné de nombreuses idées préconçues dans son entourage, qu’il va falloir combattre avec patience et pédagogie.

C’est cette histoire ainsi que des informations concrètes sur l’autisme que nous propose ce roman graphique salutaire.

Si j’ai beaucoup aimé les propos j’ai moins apprécié les illustrations, mais il s’agit là d’un avis purement subjectif. Elles sont agréables, mais j’ai une préférence pour les styles graphiques plus singuliers.

Je ne peux que conclure cette chronique en soulignant l’intérêt de cette publication, sur l’importance de traduire pour le plus grand nombre la réalité d’une vie et les erreurs de jugements liés à l’autisme. Ces textes nous font nous comprendre et donc nous rapprocher en laissant de côté, je l’espère, les jugements hâtifs.

Pour en savoir plus

 


Ils/Elles l’ont aussi lu et chroniqué : Bar à BDSab’s pleasuresA propos de livres…La Case de l’oncle WillChroniques littérairesDes livres, des livres !Enlivrez-vous !Le livroblogDélivrer des livresLa bibliothèque du DolmenLes billets de FannyLa malle aux livresMicMélo littéraireGirl kissed by fireMon coin lectureD’autres vies que la mienneEchappéesBouquinbourgMyPrettyBooksA portée de plume…AkayanaTu vas t’abîmer les yeuxUne vie, des livresAngélique AliceChat’PitreEnna lit, Enna vit !La demoiselle aux cerfsDans la bibliothèque de CallysseLe Blog de LutrolleDu temps pour nousLire par EloraLoeildem • Le Nez dans les BouquinsLe Capharnaüm éclairéL’Encre BleueLes Miss Chocolatine bouquinentLes bullettes colorées


 

Et vous, quels livres sur l’autisme ou d’autres syndrômes méconnus recommanderiez-vous ?

Retrouvez-moi aussi sur :

YouTubeInstagram

13 commentaires

  1. Hello ! Un grand merci pour m’avoir identifié dans ton article, c’est tres appréciable ! Ce roman m’a beaucoup ému aussi, je trouve qu’on parle trés peu de ce sujet là dans la littérature et pourtant il a une importance capitale !

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, j’avoue peu croiser aussi ce sujet dans la littérature, je vais essayer de chercher un peu pour établir une bibliographie plus fouillée. 🙂 De rien pour le lien, c’est avec plaisir ! 😉

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s