❤ « Mutafukaz’Puta Madre – Intégrale » de Run et Neyef (Ankama, 2017)

81VPOh4Tz0L

Attention, ceci est une alerte coup de cœur ! Et cela faisait bien longtemps que mon petit palpitant n’avait pas autant chaviré. De la violence, des questions de société, de la vengeance, du poil, du tatouage et de la testostérone à ne plus savoir qu’en faire. Bienvenue dans ce spin-off consacré à El Diablo !

Quatrième de couverture : « Niland, Californie. Entre les mobil-homes pourrissant au soleil et la poussière du désert qui s’infiltre partout, le petit Jesus, 12 ans, essaie de grandir tant bien que mal sans modèle paternel. Un soir d’Halloween, il observe dans le terrain vague en face de chez lui un être étrange, à tête de citrouille. Personne d’autre ne voit Spooky, comme il le baptisera plus tard. Mais Spooky a une drôle d’influence sur Jesus, et l’incite régulièrement à commettre des actes de délinquance. Et lorsque la mère découvre le corps sans vie de son demi-frère de 2 ans, Jesus doit faire face aux enquêteurs alors que toutes les preuves l’accablent. »

J’ai décidé de tout faire à l’envers : après le dernier spin-off en date, Loba Loca, je remonte le fil avec celui-ci. Il faut dire que la série mère me faisait un peu peur (mais depuis avoir annoncé que j’attendrais un moment avant de la commencer, je me la suis achetée…). Et, vraiment, je crois que j’en suis encore plus dingue que de Loba Loca !

Ce comics se concentre sur la vie d’un personnage en particulier : El Diablo (de son vrai nom Jesus), dieu de la lucha mais qui, ici, ne le sait pas encore. Nous revenons sur son enfance emprunte d’injustice, sur le système judiciaire et pénitencier américain qui ne manque pas de mettre en colère (c’est la version polie de ma pensée), sur la vie qui doit reprendre et la difficile réintégration, sur les gangs et leurs déboires, mais aussi sur l’amour et l’espoir.

Run et Neyef nous proposent un travail ultra léché et équilibré, rythmé et percutant qui ne saurait laisser personne indifférent. C’est l’histoire d’un garçon que personne ou presque n’a protégé… C’est l’histoire d’un monde qui n’est pas beau à voir mais qui accueille, parfois, un rayon de soleil synonyme de lendemain.

L’éventail d’émotions par lesquelles les auteurs nous font passer mérite grandement ce coup de cœur, j’ai eu beaucoup de mal à tourner la dernière page tellement je m’étais attachée à Jesus, mais aussi fondue dans cet univers graphique et littéraire de haute qualité. Bref, si vous hésitez encore, succombez à la tentation.

Pour en savoir plus

 


Ils/Elles l’ont aussi lu et chroniqué : Pas de chronique trouvée pour le moment.


 

Et vous, prévoyez-vous un petit détour sur les pas d’El Diablo ?

1 commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s