« Deux fleurs en hiver » de Delphine Pessin (Didier jeunesse, 2020)

9782278098293-001-T

J’ai un faible pour les romans qui abordent avec douceur, pudeur et tendresse les relations transgénérationnelles mais aussi les histoires de résilience suite à des accidents de la vie. Ce roman a parfaitement su aborder ces deux sujets, avec la délicatesse qu’ils méritent.

Quatrième de couverture : « C’est l’histoire de deux fleurs : L’une, Capucine, a décidé d’effectuer son stage dans un Ehpad. Elle change de couleur de perruque en fonction de son humeur et au fil des découvertes du métier d’aide-soignante. Violette, quant à elle, est une nouvelle résidente, carrément amère de laisser derrière elle sa maison et son chat adoré pour finir sa vie dans ce mouroir. Chacune a une blessure, chacune a un secret. La rencontre entre ces deux fleurs abîmées par la vie pourrait bien bousculer leurs cœurs en hibernation… »

Capucine est une jeune fille mystérieuse, volcanique et un peu perdue, qui cherche sa voie en même temps qu’elle cherche sa place dans le monde mais aussi dans sa famille, récemment meurtrie par un accident, par le deuil. Violette est une femme à l’hiver de sa vie, qui entre dans un Ehpad pour sa sécurité et qui n’accepte par cette dernière étape, ce dernier foyer avant de partir définitivement. Toutes les deux sont face à un présent qui n’arrive pas à faire le deuil du passé. Pourtant, elles doivent avancer.

Ce roman est construit en alternant les points de vues de Capucine et Violette, deux fleurs de deux générations différentes, l’une dont la vie reste à (re)construire, l’autre dont le passé est à accepter. Deux fleurs dans le jardin de l’Ehpad dans lequel Capucine fait ses premiers pas. Est-ce bien sa voie ? Va-t-elle tenir ? Réussira-t-elle à ne pas trop s’investir comme ses collègues le lui conseillent ? Prouvera-t-elle à son père qu’elle en est capable ?

Cette histoire de rencontres, de respect pour les autres et leurs douleurs face à la disparition de ce qu’ils ont été, de leurs capacités et de leurs vies, est écrite avec une infinie bienveillance. Je ne cache pas que j’ai versé mes petites larmes, signe que la magie a opéré pour moi et que l’équilibre des mots a été au rendez-vous.

Si j’ai aimé les personnages et les liens qui se construisent entre eux, les remises en question, les nouveaux matins et les doutes, j’ai également grandement apprécié la colère présente dans ces lignes. Parce qu’elle est une étape du deuil, parce qu’elle permet parfois de rester vivants, elle est aussi ici utilisée pour dénoncer les manques de moyens et de considération alloués aux équipes de soin dans les établissements de santé.

Delphine Pessin nous offre dont un roman à la fois humain et porteur de questionnements de société très actuels. Un roman, en somme, qui ne manquera pas de sensibiliser les adolescents à différents niveaux, et qui, peut-être, sera à l’origine de magnifiques vocations. Une très jolie découverte qui a toute sa place dans les centres de documentation d’établissements scolaires.

Je tiens à terminer cette chronique en remerciant les éditions Didier jeunesse et la plateforme Netgalley pour m’avoir permis de lire ce roman en avant-première.

Pour en savoir plus

 


Ils/Elles l’ont aussi lu et chroniqué : Pas de chronique trouvée pour le moment.


 

Et vous, quel(s) roman(s) transgénérationnel(s) avez-vous aimé(s) ?

6 commentaires

  1. Je l’ai terminé hier et waouh… quelle claque ! J’ai adoré suivre ces deux femmes, fortes à leur manière. Ce lien qui se tisse sous nos yeux ne peut que nous émouvoir, à mon sens. Je suis totalement d’accord concernant le côté humain qui se dégage du récit, et j’aime encore plus le fait que l’auteure évoque et soulève de véritable sujets de sociétés au travers de Capucine et de Violette.

    J'aime

    1. C’est exactement ça, il est dans la réalité et ne cache pas certaines épreuves, tout en restant optimiste et en appelant à la compréhension de l’autre. Un très beau positionnement.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s