👁 « Réfugiés à Berlin » d’Ali Fitzgerald (Presque Lune, 2019)

Je m’intéresse de plus en plus aux publications des éditions Presque Lune et je dois dire que celle-ci a bien fait sa place dans ma wishlist dès l’annonce de sa parution. Nous suivons Ali, artiste américaine installée en Allemagne, qui rencontre des réfugiés et travaille avec eux la langue à l’aide du dessin. Cette technique permet de s’évader un peu de la bulle coupée du monde qu’est le centre d’accueil ainsi que d’extérioriser des traumatismes.


Quatrième de couverture : « Au cours de l’été 2015, Ali Fitzgerald commence un atelier hebdomadaire de bandes dessinées avec des réfugiés à Berlin, soutenu par Comic Invasion et Amnesty International. Dans cette non-fiction graphique surréaliste — c’est ainsi qu’elle définit sa bande dessinée — l’autrice présente avec beaucoup de sensibilité les difficultés que rencontrent les réfugiés en Europe. En leur proposant de dessiner, elle leur offre un moyen d’exprimer, sans forcément parler, ce qu’ils ont vécu et ce qu’ils espèrent. Tout en suivant leur parcours, elle raconte Berlin et établit avec beaucoup d’habileté un parallèle instructif entre ce drame actuel et celui des Juifs obligés de fuir les pogroms des années 1920, puis persécutés plus tard par les nazis. Les témoins qu’elle invoque pour parler de ce passé sont deux écrivains importants dont elle cite des phrases soigneusement choisies : Joseph Roth et Christopher Isherwood. La richesse du texte et la simplicité des dessins font de ce livre un roman graphique émouvant et passionnant. »


Ce sont des portraits construits à partir de ces séances qu’Ali Fitzgerald nous confie. Des hommes, des femmes, des enfants qui doivent apprendre une langue, faire des démarches et attendre des papiers avant de pouvoir essayer de reprendre une vie dite normale, loin de leurs racines et des proches restés au pays.

De cette situation ultra-contemporaine, l’auteure nous parle également des migrations du début du 20ème siècle à Berlin et ses alentours, notamment des familles juives d’Europe de l’Est qui fuyaient les pogroms et les persécutions antisémites répétées et ancrées. Entre passé et présent, elle décrit des exils, des accueils plus ou moins adaptés, plus ou moins rapides mais aussi les montées des nationalismes et des fermetures d’esprits.

Je suis un peu restée insensible au style graphique d’Ali Fitzgerald mais j’ai beaucoup apprécié ses références littéraires qui éclairent des migrations centenaires et elle m’a par exemple vraiment donné envie de découvrir Joseph Roth et Christopher Isherwood. Les portraits sont touchants notamment par leur diversité de parcours et de caractères. Elle inscrit ces rencontres dans une temporalité donnée mais aussi dans sa propre évolution personnelle, ce qui transforme par moment ce roman graphique en journal plus intime, avec des réflexions sur l’acceptation et l’affirmation de soi. L’auteure préfère le terme de non-fiction graphique surréelle à celui de journalisme graphique pour décrire son livre et en cela la place de l’autobiographie instantanée en est pour moi la principale nuance.

Malgré de réelles qualités j’ai eu un peu de mal à me situer dans la densité du propos : les témoignages sont touchants notamment dans leur pudeur, l’histoire de Berlin et les différentes périodes historiques abordées sont très intéressantes, l’histoire des vagues nationalistes l’est tout autant, les questions de l’auteure vis-à-vis d’elle-même m’ont par contre un peu laissée de marbre et je n’ai pas vraiment compris cette approche supplémentaire. J’ai passé un bon moment mais ce livre sera plus une porte d’entrée vers d’autres sources qu’un ouvrage de référence pour moi. Mais je passe parfois à côté de pépites, alors n’hésitez pas à le découvrir et à me donner à votre tour votre avis !

Pour en savoir plus

 


Ils/Elles l’ont aussi lu et chroniqué : Pas de chronique trouvée pour le moment.


 

Et vous, connaissez-vous et aimez-vous cette maison d’édition ?

1 commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s