« Le show de la vie » de Chi Li (Actes Sud, 2011 ; Babel, 2019)

Pour une première rencontre avec Chi Li j’ai choisi ce roman car Wuhan est estampillé depuis plus d’un an comme la ville d’origine du virus qui s’est depuis mondialement répandu. Or, parler de Wuhan pour en dire autre chose est une idée qui me plaît bien. J’ai été impressionnée par l’énergie et les rythmes que dégage Chi Li par son écriture tantôt poétique et mélancolique, tantôt crue et vigoureuse.

Quatrième de couverture : « Chaque soir, dans la rue animée du Bon-Augure, au cœur de la grande ville de Wuhan, Célébrité tient son étal de cous de canard. Originaire de ce quartier populaire qu’elle n’a jamais renié, dotée d’une intelligence qui lui a permis de sortir du lot, Célébrité est le pilier de sa famille : elle porte à bout de bras son jeune frère drogué et se dépense sans compter pour assurer l’avenir de son unique neveu, négligé par une mère frivole. Courageuse, persévérante, dure à la tâche, mais aussi, à l’occasion, impitoyable et rusée, Célébrité est une de ces figures de femmes fortes qu’affectionne Chi Li. À travers elle, c’est le petit peuple de Wuhan, pragmatique et pugnace, qui s’exprime par le biais d’une écriture imagée et efficace.

L’histoire, adaptée sous de multiples formes, a connu un tel succès en Chine que les cous de canard sortis tout droit de l’imagination de la romancière sont devenus la spécialité du lieu, et qu’on vient désormais les déguster des quatre coins du pays. »

Célébrité est un sacré personnage, je ne risque pas de l’oublier, pour le meilleur et pour le pire ! Si elle est devenue la femme qu’elle est c’est notamment du fait de son passé : une mère décédée en donnant naissance au petit frère, un père qui abandonne ses enfants pour s’investir dans une deuxième noce, une belle-mère qui n’accepte pas ces enfants nés du premier mariage, la perte d’un enfant, un jeune frère qui se tue à petit feu avec une addiction à la drogue, un commerce qui demande de ne pas montrer de faiblesses, un neveu qu’elle aime comme une mère et pour qui elle doit garder le cap et ne rien lâcher. Une vie faite d’adversité et de conflits, avec la famille ainsi qu’avec le système en place.

Chi Li nous propose des passages inoubliables, qu’ils soient satiriques, drôles, dramatiques ou pathétiques. Mélangeant parfois les tons. Le show de la vie est une histoire de femme prise dans les difficultés de la vie et qui ne recule devant rien pour obtenir ce qu’elle considère comme nécessaire ou juste. Parfois le·la lecteur·trice se rangera de son côté, parfois non. A travers cette tranche de vie, c’est aussi celle de la rue Bon-Augure qui se dévoile, avec ses rituels et ses règles culturelles. La vie de cette rue nous montre aussi des mœurs, souvent impitoyables envers les femmes. Célébrité y est connue comme personne d’autre : crainte ou respectée, souvent un peu les deux à la fois.

Alors qu’un nouveau rebondissement familial a lieu, Célébrité va devoir mener de front plusieurs combats. Et pour capturer le loup, il faut parfois sacrifier l’enfant… Mais tout ce qu’elle fera, que ce soit moral ou immoral, n’aura qu’une finalité : permettre à son neveu de faire des études et de s’extirper d’une condition incertaine.

Si j’ai été peu captivée par le début du roman et que je craignais une déception, mon intérêt n’a fait que grandir jusqu’à réaliser, au moment où je tournais la dernière page, que j’aurais pu suivre Célébrité encore un bon moment malgré ses choix et ses paroles qui m’ont parfois fait froid dans le dos. Quelques considérations un peu à l’emporte-pièce présentes tout au long du roman m’ont cependant quelque peu interrogée : ironie que je n’ai pas saisie ou convictions ? Je n’ai pas la réponse. J’en ressors avec une héroïne singulière en tête et la curiosité de découvrir un autre roman de Chi Li. Mon choix se portera certainement sur Une ville à soi qui m’emmènera de nouveau à Wuhan.

En savoir plus

Ils/Elles l’ont aussi lu et chroniqué : Pas de chroniques trouvées pour le moment.

Et vous, quel·le auteur·trice chinois·e avez-vous envie de découvrir ?

Retrouvez-moi aussi sur :

4 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s