« Les délices de Tokyo » de Durian Sukegawa (Albin Michel, 2016)

81ZlIKMX9bL

Cela fait plusieurs semaines que ce roman apparaît à nouveau sur les blogs et chaînes booktube et vous m’avez donné envie de le sortir de ma bibliothèque, dans laquelle il avait un peu été abandonné. Mais, si vous avez été nombreux•ses à l’adorer, je suis restée de l’autre côté de l’échoppe, assoupie sous le cerisier en fleurs.

Quatrième de couverture : « Écouter la voix des haricots : tel est le secret de Tokue, une vieille dame aux doigts mystérieusement déformés, pour réussir le an, la pâte de haricots rouges dont sont fourrés les dorayaki, des pâtisseries japonaises. Sentarô, qui a accepté d’embaucher Tokue dans son échoppe, voit sa clientèle doubler du jour au lendemain, conquise par ses talents de pâtissière. Mais la vieille dame cache un secret moins avouable et disparaît comme elle était apparue, laissant Sentarô interpréter à sa façon la leçon qu’elle lui a fait partager.

Magnifiquement adapté à l’écran par la cinéaste Naomi Kawase, le roman de Durian Sukegawa est une ode à la cuisine et à la vie. Poignant, poétique, sensuel : un régal. »

Il y avait pourtant beaucoup d’éléments qui auraient pu rendre ce roman passionnant et très émouvant. Mais rien n’a pris avec moi : des personnages un peu trop lisses, des considérations tantôt trop immatures, tantôt trop tournées vers la métaphysique des haricots, des absences d’empathie presque caricaturaux. Les rebondissements sont apparus alors que je m’y attendais, les passages qui se voulaient émouvants étaient tellement gonflés de bons sentiments que j’ai décroché à chaque fois.

Et c’est vraiment dommage parce que le cœur du roman avait un réel potentiel : le fait que deux êtres que rien ne prédispose à se rencontrer, ni à avoir des points communs, apprennent à s’apprécier et s’apportent dans des moments difficiles ; le fait que l’on parle de discrimination à outrance, du regard inquisiteur de la population, de la mise à l’écart abusive et injuste d’une partie de la population par l’Etat ; le fait de montrer que les secondes chances peuvent exister.

Il y avait de quoi offrir un texte fort mais, pour moi, le résultat n’est pas à la hauteur des sujets abordés. Je crois qu’il est beaucoup trop démonstratif et quand on me dit tout, comme parfois je me suis sentie face à un exposé froid et très peu incarné, je perds complètement la potentielle force des sous-entendus et de la zone des non-dits.

Bref, vous aurez compris sans mal que cette lecture n’a pas été une réussite me concernant, mais au vue des nombreux retours positifs, je vous invite à lire d’autres chroniques. Il n’y a pas de raisons pour que vous passiez à côté d’une belle découverte sous prétexte que je me suis infiniment ennuyée.

Pour en savoir plus

 


Ils/Elles l’ont aussi lu et chroniqué : Les univers parallèles de MillinaBougnette BooksWeRead&CreateStoriesLucy in the skyBrikabulUn peu de futilitéDouceur de livreLes plumes qui papotentLes blablas de CledesolLa novela vue par SophieLe blog de YukoMa barbe rouilleLa lectrice compulsiveDans ma bibliotêteDerrière ma porte, un monde…Poppy la mangeuse de livresLe blog de Laurent B.Les lectures de LéonAu Bonheur de Madame


 

Et vous, quel autre roman de cet auteur conseillez-vous pour me faire changer d’avis ?

13 commentaires

  1. Oui je crois que c’était pour donner une épaisseur en plus, mais je crois que je n’ai pas été la lectrice rêvée pour ce livre. ^^ Heureusement, beaucoup de personnes l’ont aimé, je culpabilise moins. ^^

    J'aime

  2. Si tu l’as n’hésite pas, il y a eu tellement de retours positifs que tu as toutes tes chances pour aimer. 🙂 Et il se lit vite en plus ! Je te souhaite d’être largement plus emballée que moi ! ^^

    Aimé par 1 personne

  3. Je l’ai lu il n’y a pas si longtemps que ça, mais j’avais vu et adoré le film avant, du coup j’ai adoré me replonger dans cette histoire qui m’a fait un peu revivre le film que j’avais aimé (j’ai vraiment adoré le personnage de Tokue). Après je vois quand même ce que tu veux dire, peut-être que je l’aurais moins apprécié si je n’avais pas vu le film avant !

    Aimé par 1 personne

  4. Je n’avais jamais entendu parler de ce livre au moment où je l’ai lu, donc je n’en attendais rien de particulier. Et J’ai adoré cette jolie histoire 😀 Mais je peux comprendre que ça puisse ne pas plaire à tout le monde 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s