Bilan janvier-avril 2021

Déjà quatre mois écoulés alors que j’ai l’impression que nous venons seulement de commencer l’année ! Il faut dire qu’à rester chez soi et ne pouvoir sortir que pour travailler, le rapport au temps est devenu assez particulier. Qu’à cela ne tienne, avec des livres, nous avons une infinité de voyages à faire et de temporalités à explorer !


58 chroniques publiées
& 82 livres lus

Je commence ainsi l’année avec du retard dans ma rédaction de chroniques. Mais je ne m’en formalise pas. Certaines ne paraîtront jamais, je le sais déjà, laissant leur place à des livres qui m’auront davantage marquée. D’autres lectures m’ont tellement secouée que la chronique n’arrive pas à aboutir, mais il va bien falloir que je parvienne à vous en parler.

Lors de mon précédent bilan, je me lançais le défi de trouver un équilibre dans mes lectures entre les parutions de l’année en cours et des publications antérieures, je me suis donc amusée à faire le point fin avril.

Livres de 2021 : 39
Livres de 2020
* : 13
Livres antérieurs : 31

*J’isole 2020 car certains livres peuvent avoir moins d’un an, je les considère encore comme des nouveautés même s’ils ne font plus forcément partie de l’actualité éditoriale.

Je suis très contente de constater que j’ai naturellement papillonné entre différentes années. C’est avec Aimé Césaire et l’auteur yiddishophone Isaïe Spiegel que je suis remontée jusque dans les années 1960-70.

Je ne fais pas attention au fait de lire des femmes ou des hommes : je lis des idées sur des sujets précis. Mais, comprenant et partageant certaines considérations quant à la longue invisibilisation des femmes en littérature, j’ai aussi souhaité faire le point sur cet aspect de mes lectures.

Autrices lues : 50
Auteurs lus : 52

Pour des lectures choisies à l’instinct, sans me poser la question du genre, ce sont des chiffres que je trouve intéressants. Je ne pensais pas frôler autant la parité. J’en suis ravie dans le sens où, vraiment, ce n’était pas du tout pensé ou calculé.

Autour de ce questionnement, je vais inaugurer en mai ma première participation au challenge Instagram #autricesdumonde avec pour destination le Liban. Je vous donne donc rendez-vous très vite avec des livres qui, j’espère, m’auront conquise.
Ce qui est amusant – je trouve – c’est qu’en faisant mes recherches pour choisir des livres à commander je n’ai pas pû m’empêcher de noter des titres écrits par des hommes afin de les lire un peu plus tard. Parce que je suis tout simplement incapable de ne lire que des autrices de la même manière que je suis incapable de ne lire que des auteurs – et c’est la première fois il me semble que je cherche des livres avec un critère de genre, ce qui a été un exercice assez particulier.


Book haul & PAL

J’ai pris beaucoup de plaisir en ce début d’année à explorer de nombreuses bibliographies, à élaborer les miennes et à enrichir ma bibliothèque de nouveautés comme de parutions plus anciennes.

C’est d’ailleurs cette focalisation rétrospective qui m’a un peu fait dépasser mon horreur des livres de poche (les grands formats n’étant plus disponibles et trop chers en occasion). J’ai toujours du mal avec ce format pour les romans longs (je trouve que le confort de lecture est complètement mis de côté) mais pour les romans allant jusqu’à un peu moins de 300 pages, mes yeux semblent désormais l’accepter. Cependant, je reste une amoureuse des grands formats, de préférence brochés.

Après d’innombrables tentatives, je me suis à nouveau lancé le défi d’inventorier l’intégralité de ma bibliothèque (ma semaine de vacances confinées a été passionnante). Je suis désormais à jour dans mes comptes ! Enfin presque, car je dois encore ajouter manuellement 176 livres à Livraddict… Ou comment avoir le sentiment de lire des livres qui n’intéressent que moi…

J’arrive à un joli résultat de 1223 livres. Prochaine étape : faire un petit tri, dénicher ceux que je veux offrir à mes proches, donner à des associations et vous faire gagner.

Pour découvrir ma bibliothèque, vous pouvez parcourir mon profil Livraddict.

Concernant ma PAL, elle est bien dodue et le restera car c’est comme cela que je l’aime : j’ai besoin d’avoir beaucoup de choix. Sans compter que je fonctionne beaucoup par rebonds et thématiques, donc j’aime avoir des livres qui répondent à d’autres livres en permanence.


Les challenges

J’ai commencé l’année en lançant le mois des nouvelles, challenge auquel j’ai été heureuse de voir plusieurs d’entre vous participer et je vous en remercie de tout coeur ! La nouvelle étant un genre assez peu lu – j’ai l’impression que ça change un peu, comme pour la poésie – j’ai voulu la mettre en avant car j’aime les histoire courtes qui sont souvent bien plus difficiles à écrire que les romans. C’est tout un art de faire court, de réduire à l’essentiel un récit et les auteurs•trices qui parviennent à nous embarquer dans leurs univers en peu de pages sont vraiment doué•e•s. Je vous donne rendez-vous en janvier prochain pour sa reconduction !

J’ai terminé le Challenge coréen avec de nombreuses belles lectures et j’ai signé pour une nouvelle participation sur 2021-2022. J’ai déjà quelques lectures programmées et je suis impatiente de faire de nouvelles découvertes ! Un grand merci à Cristie pour ce projet qui m’a permis d’avoir de gros coups de coeur pour des auteurs et des autrices !


Les auteur•e•s marquant•e•s

J’ai été récemment subjuguée par la poésie humaniste d’Abdellatif Laâbi et c’est excitée comme une puce que j’attends la parution d’une anthologie de ses oeuvres en mai.

J’étais déjà amatrice du travail de Keum Suk Gendry-kim et mes lectures de cette autrice de début d’année confirment que je vais continuer à la suivre de près, de très près même (mais sans que ce soit flippant pour autant, je vous rassure). Et ça tombe bien, la semaine prochaine paraît son dernier roman graphique ! Un travail littéraire et graphique qui explore avec talent l’histoire contemporaine de la Corée.

J’ai découvert avec émotions plusieurs romans de Hwang Sok-yong et j’ai bien l’intention de lire l’intégralité de son oeuvre à la sensibilité humaine et sociale. Son engagement lui a dailleurs valu d’être longtemps emprisonné. Une commande de livres d’occasion est en cours d’élaboration, ça va faire mal à mes mètres carrés.

Difficile de passer à côté de Waka Hirako en ce début d’année si on apprécie les mangas, qui plus est engagés. My Broken Mariko est son seul livre traduit en français pour le moment – il me semble qu’elle a peu d’oeuvres publiées pour le moment au Japon – et je suis impatiente de découvrir ses prochains ouvrages.

J’ai souhaité poursuivre ma découverte d’auteurs•trices yiddishophones cette année et mon choix s’est notamment porté sur Isaïe Spiegel. Seuls deux de ses romans sont disponibles et, après avoir fini le premier – Les flammes de la terre -, j’ai commandé le second. Impossible de faire autrement.

J’ai un rapport particulier à Birgit Weyhe : ses livres ne sont jamais des coups de coeur pour moi et pourtant j’aime la suivre et l’annonce d’une traduction me met automatiquement en joie. Sa façon d’aborder l’histoire m’intéresse, son engagement me plaît, ce qui fonctionne moins c’est son style graphique qui ne parvient pas à me séduire. Pour autant, je suis au rendez-vous.

Enfant terrible des lettres autrichiennes, j’ai été émue par Thomas Bernhard, notamment sa façon de dire ses blessures d’enfance et son regard sans concession sur le monde. Une lecture, un coup de coeur, et d’autres lectures en vue pour la suite de l’année !

J’ai beaucoup apprécié la plume de Claire Keegan et le regard humain qu’elle porte tout au long de son dernier roman paru. Ses précédentes oeuvres feront partie de mes achats rétrospectifs. Elle a beaucoup travaillé le genre de la nouvelle, raison de plus de la découvrir à nouveau.

J’ai commencé l’année avec un court roman et un recueil de nouvelles d’Ernest J. Gaines et j’ai été sous le charme. Pour mes 30 ans j’avais reçu plusieurs de ses livres, de prochaines lectures seront donc facilement réalisables.

Comme prévu fin 2020, j’ai lu un autre roman de Gertrud Kolmar, le très beau Susanna, et j’ai à nouveau été hypnotisée par son style et l’ambiance un peu étrange qu’elle y installe. Je vais prochainement me plonger dans la correspondance qu’elle a tenue avec sa soeur avant d’être déportée et assassinée début 1943. Viendront ensuite ses recueils de poésie. C’est une autrice dont je n’avais jamais entendu parler et que j’ai découverte à force de recherches, j’espère que les petits espaces que je lui aménage sur ce blog vous donneront envie de la découvrir.

Pour retrouver tous mes coups de coeur, vous pouvez cliquer sur le symbole présent dans les tags des articles concernés. Ou directement >>> ici <<<.


Mon challenge personnel :
1 pavé par mois

Je suis intimidée par les gros livres, j’aime tellement varier les univers et les auteurs•trices que devoir tenir plusieurs semaines sur un seul livre me frustre avant même de le commencer. Je me suis donc lancée courant mars un petit challenge personnel : essayer de lire chaque mois un pavé afin de ne plus tourner le dos à certains textes sur un critère aussi idiot qu’un nombre de pages.

Mon choix pour le mois de mars s’est porté sur le roman A pas aveugles de par le monde de Leïb Rochman (Folio Gallimard, 2013). Il ne s’agit pas d’un texte facile, loin, très loin de là. Je pense qu’il s’agit du livre le plus difficile à lire que j’aie pu croiser jusqu’à présent. Par son sujet, la Shoah et l’immédiat après guerre. Par son style qui demande une extrême concentration. C’est donc une lecture que je n’arrive à avancer que petit bout par petit bout. Je suis dessus depuis deux mois, je ne sais pas s’il sera terminé dans six mois mais je poursuis mes petits bouts. Le pavé mensuel… j’en suis loin ! Mais pour découvrir un monument de la littérature de l’anéantissement, je suis prête à y passer l’année s’il le faut.


Et pour la suite ?

Je vous concocte un mois thématique pour juin. J’y travaille déjà depuis un petit moment pour vous proposer un mois totalement consacré à la thématique choisie. J’ai hâte de vous dévoiler les chroniques car le sujet me tient fort à coeur et me semble très important : l’exil, les migrations et l’accueil des réfugiés, à l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés du 20 juin organisée par les Nations Unies.

Un autre mois thématique est en cours de préparation pour novembre. Je m’y prends dès maintenant pour bien organiser mes recherches d’auteurs•trices ainsi que pour répartir le budget de commandes de livres à lire. Il s’agira d’un mois consacré aux écrivain•e•s emprisonné•e•s, assassiné•e•s, menacé•e•s ou poussé•e•s à l’exil à l’occasion de la Journée de l’écrivain en prison organisée par le PEN International, le 15 novembre. Ce mois sera consacré à des auteurs•trices d’hier et d’aujourd’hui, vivant•e•s ou disparu•e•s, dont la volonté de dire a été l’un des combats de leur vie. Ce sera également un mois pour rappeler que la liberté d’expression n’est pas un droit acquis partout et pour tout le monde mais est un droit nécessaire pour l’humanité.

Je souhaite également vous proposer des chroniques qui approchent des romans adaptés en films et explorent les deux : la lecture et le visionnage. Cela me permettra à la fois de parler de livres et films, récents ou non. Malheureusement, les premiers titres que je voulais vous proposer n’ont pas leur adaptation disponible en VOD… Je vais donc voir si les DVD sont disponibles dans mes médiathèques ou s’il est pertinent de les acheter.

Comme vous l’avez peut-être vu dernièrement, j’ai lancé un nouvel article hebdomadaire : Un mot, trois livres. Ce format me permet à la fois de remettre en avant un livre lu, de retrouver chaque semaine un oublié de ma PAL et – encore et toujours – de découvrir des livres qui rejoindront un jour où l’autre mes bibliothèques. Vous pouvez sans problème le reprendre si l’idée et le format vous plaisent ou proposer des titres en commentaire.

J’espère que les prochaines chroniques vous plairont et que vous avez aussi fait de magnifiques découvertes littéraires au cours de ces quatre derniers mois !

Et vous, quel est votre bilan ?
Que prévoyez-vous de faire prochainement ?

18 commentaires

  1. Quel bilan ! Comment fais-tu ? Pour ma part j’ai bien du mal à faire un bilan. Trop fait ce genre de chose dans ma vie d’avant où les bilans étaient plus importants que la finalité du travail. Reste là lecture plaisir toujours projetée vers un prochain livre. Heureux de suivre ton blog où je découvre des trésors. Hwang Sok-Yong notamment dont l’écriture, l’engagement, me plaisent beaucoup. Merci Usva et bonne continuation 😀. Alain « Bibliofeel »

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup ! 🌸 Je suis convaincue que la situation sanitaire y est pour beaucoup, vu qu’on ne peut plus faire grand chose en extérieur… Quand je ne travaille pas, je lis. J’espère donc lire moins et pouvoir sortir plus d’ici peu. 😊 Je ne fais généralement qu’un bilan annuel mais je me suis dit qu’un petit regard sur les mois précédents pouvait me permettre d’apprendre des choses sur mes habitudes. Surtout sur le fait de ne pas me focaliser sur les nouveautés, ce qui était quelque chose d’important pour moi. Je trouve qu’on est parfois tellement noyé sous l’actualité qu’on en oublie les textes passés et c’est vraiment dommage. Après je dois avouer que mon côté documentaliste prend parfois le pas sur la lectrice et donc sur le rythme que je peux m’imposer certaines semaines. Mon travail actuel, même s’il est intéressant, est assez peu stimulant pour mon caractère, donc je crois que je compense. 😅 Mais le plaisir reste le moteur, l’enthousiasme pour ce que je suis en train de lire et ce qui m’attend encore (et toujours). Je suis vraiment heureuse de lire que la magie d’Hwang Sok-yong opère avec toi aussi ! Un grand merci à toi, tes message me font toujours très plaisir !

      Aimé par 1 personne

  2. Merci pour ce bilan bien développé !
    Depuis que j’ai découvert à la bibliothèque dans un paquet surprise, un album de Benjamin Lacombe sur Frida en même temps qu’un biopic sur cette femme fascinante, j’aime de plus en plus l’idée de rapprocher lectures et visionnages. Alors j’attends tes futurs articles avec impatience 🙂
    Bon courage pour les entrées sur Livraddict. Je ne suis pas certaine que j’aurais ta patience.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup ! 🌸 Je devais sortir le premier article « Du livre au film » la semaine dernière et, vraiment, ce manque de VOD m’a contrariée car je n’aime pas acheter de DVD (objet le plus moche du monde et hors de prix quand on compare aujourd’hui avec les accès dématérialisés). 😅 Tous les titres que je projetais de faire sous ce format ne sont pas disponibles. Je suis ravie… 😆

      Tu as raison, même quand il ne s’agit pas d’une adaptation stricte, les différentes formes artistiques se répondent parfois magnifiquement bien sur un sujet.

      Pour Livraddict, je ne sais pas non plus si je vais avoir la patience… Mais plus parce que ça ressemble beaucoup à mon travail (je bosse pour une base de données bibliographiques utilisée par des sites de ventes/librairies en ligne et en bibliothèques). Et refaire à la maison ce que je fais déjà au boulot, ça m’enthousiasme moyen…

      Merci à toi d’avoir eu la patience de lire cet article bilan un peu (beaucoup) long ! 😁 🌸

      Aimé par 1 personne

      1. À part les belles éditions collector avec Artbook, je ne suis pas non plus très fan des DVD. Et puis je préfère laisser la place aux livres 🙂
        Je comprends pour Livraddict… Déjà qu’en soi, ce n’est pas super amusant, mais si en plus ça te donne le sentiment de ramener du travail à la maison !

        Aimé par 1 personne

  3. Wow, encore un article trop intéressant et complet 😱 1200 livres pour ce semestre ? Énorme ! J’en suis ridiculement loin… Bravo à toi, et j’admire ta façon d’aller découvrir de nouveaux auteurs et te diversifier 🙏🏻

    Aimé par 1 personne

    1. Oh non, les 1200 livres c’est le total de ma bibliothèque depuis plusieurs années. Je l’ai enfin inventoriée. 😉 Mais j’aimerais bien avoir un salaire qui me permette de telles emplettes. 😁 🤩

      Merci beaucoup pour ton gentil mot, j’en suis touchée !

      J’aime

    1. Je suis incapable de faire des bilans mensuels, j’ai besoin de plus de temps, de plus de matière et un mois passe bien trop vite, j’aurais l’impression de passer mon temps à écrire des bilans. 😅 Tu peux t’inspirer de l’article autant que tu veux, merci beaucoup à toi ! 😊 🌸

      Aimé par 1 personne

  4. Très beau bilan, je trouve fortement intéressant de revenir sur les mois passés, de réaliser nos habitudes de lectures, d’achats… je viens de faire un petit article sur la Pal et ma relation avec elle, la façon dont j’achète les livres. Je me rend compte que je me concentre beaucoup sur les nouveautés et l’actualité, alors que j’ai des titres plus anciens qui méritent d’être lus. C’est bien de s’en rendre compte.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup ! 🌸 Oui, je trouve aussi intéressant de prendre du recul sur nos habitudes de lecture, ça peut faire ressortir de nouvelles envies ou faire le constat de réflexes qui ne nous conviennent plus. 🙂

      J’aime

  5. Bilan très intéressant sur tes lectures, et tes challenges donnent envie de te suivre (mais je n’ai pas encore le budget livres suffisant ahaha) ! Merci pour toutes ces idées et pour ces projets d’articles et de challenges, je trouve tes thématiques choisies pertinentes et je suivrais ton activité d’autant plus !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s