Un mot, trois livres | Promenade

Je reviens avec le rendez-vous hebdomadaire : Un mot, trois livres.

Le but ? S’amuser avec les mots et choisir trois livres : un livre lu, un livre qui attend sagement dans ma PAL et un livre que je n’ai pas mais qui me fait (très) envie.

Le mot peut concerner la couverture, le titre ou le contenu du livre, ou encore un mélange de plusieurs de ces critères.

Ce format me permet :
• de remettre en avant des livres dont je n’ai plus forcément l’occasion de parler
• de redécouvrir des livres en sommeil dans mes bibliothèques et de relancer mon envie de les lire
• de découvrir des livres qui attendent d’être adoptés

N’hésitez pas à reprendre cet article récurrent si vous le souhaitez, l’idée est de partager chaque semaine des idées de lectures !

Le livre lu

Quatrième de couverture : « Des nuages noirs assombrissent l’horizon. En les voyant s’approcher, chacun se demande : Quand vont-ils arriver ? Combien de temps cela va-t-il durer ? La tempête bouscule tout. Un homme et son chien font face à l’incertitude, à la séparation, à l’inconnu. Ils nous montrent que l’on peut traverser les moments difficiles autrement et savourer ce qui compte vraiment dans la vie. »

Le livre de ma PAL

Quatrième de couverture : « Une rue passante, une rue pleine de vie. Une rue vue à hauteur d’un homme à terre. Un SDF. Depuis son monde intérieur, un monde obscur traversé de quelques lumières et de rares espérances, il contemple l’indifférence, lui, l’invisible. »

Le livre qui me fait envie

Quatrième de couverture : « Au fil des saisons et de ses promenades, Yao Ren nous invite à découvrir des détails furtifs et éphémères de la Chine contemporaine. Il nous décrit l’atmosphère d’un lac gelé en hiver, observe l’organisation secrète des chats dans l’environnement urbain, ou évoque un modeste restaurant de quartier, dont les plats raffinés concoctés par le vieux chef attirent une clientèle conquise et hétéroclite. Ces récits sont de petites bulles poétiques où le temps semble suspendu, pour une lecture apaisante doublée d’une ode à la contemplation. »

Et vous ?

1 commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s