« Chat Chelou » de Baek Heena (Picquier jeunesse, 2017)

Nous nous retrouvons pour un mecredi des petits au coeur du Challenge coréen ! Parce qu’il n’y a pas de raison que tous les âges ne s’y retrouvent pas ! Au programme : un matou qui n’a pas l’air très doux, des oeufs délicieux et un poussin câlin !

Quatrième de couverture : « Lors d’une visite au poulailler, un gros matou peu recommandable vole un œuf, le gobe tout rond… et donne naissance à un poussin tout penaud. Ces deux là n’ont rien en commun et pourtant il ne se quitteront plus. Le petit lecteur comprendra que le plus important c’est de se sentir bien dans une famille, quelle qu’elle soit !

Une histoire sur l’amour tout court, portée par l’originalité de ses personnages et la force de leurs sentiments. »

Dès le début, ce prédateur d’oeufs de poules qu’est Chat Chelou a un aspect aussi inquiétant qu’amusant. Dans des illustrations sobres mais expressives, Baek Heena installe une ambiance singulière qui se partage en trois temps : méfiance, humour et tendresse.

Je m’attendais à une construction plus appuyée de la relation d’amour entre le chat et son poussin, l’histoire se déroule finalement très vite (en même temps, nous sommes sur un album de 40 pages) et j’aurais aimé quelques pages de plus pour pleinement apprécier cette jolie histoire.

Toujours est-il qu’il exprime de façon originale la force de l’amour, quelles que soient les différences entre les êtres. Il peut naître en toute situation, même la plus improbable, et il a le pouvoir de tous nous transformer.

Les enfants pourront rire à gorge déployée avec ce matou mal léché, notamment avec des allusions à la grosse commission (je m’inquiète sérieusement, à 30 ans, d’en être toujours à ce stade dans mon humour) avant de s’émouvoir devant le petit poussin qui aura hérité du pelage de sa maman-matou. Et puis, un poussin, c’est quand même sacrément mignon !

Je testerai cette lecture auprès de jeunes lecteurs•trices au cours de l’année. Cette chronique sera donc peut-être amenée à être enrichie dans les prochains mois.

Cette lecture entre dans le cadre du Challenge coréen organisé par le blog Depuis le cadre de ma fenêtre.

En savoir plus

Ils/Elles l’ont aussi lu et chroniqué : Edwyncat

Et vous, quel album sur une relation parentale aussi forte qu’étonnante conseillez-vous ?

Retrouvez-moi aussi sur :

9 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s