« Lignes de vies » de Birgit Weyhe (Cambourakis, 2021)

J’apprécie le travail de Birgit Weyhe car elle s’intéresse à des sujets qui bouillonnent en moi au quotidien : la mémoire, les trajectoires de vies sur plusieurs générations, les exils et migrations qui composent les sociétés depuis toujours, les conflits contemporains qui continuent d’impacter le monde.

Quatrième de couverture : « Zahi ne connaît pas la date exacte de sa naissance en Somalie, il devient pirate après avoir perdu sa famille, puis est emprisonné en Allemagne ; née en Californie de parents italiens, Gianni rencontre au Mozambique un Allemand qui deviendra son mari ; menacé par les talibans, le jeune Afghan Moh décide de traverser la Méditerranée en 2015 puis marche pendant quatre mois vers l’Europe de l’Ouest où il rêve d’étudier l’informatique…

Par choix ou par nécessité, quitter son lieu de naissance pour rebâtir une vie ailleurs est au cœur de l’expérience humaine. À travers trente portraits de femmes et d’hommes qui correspondent à autant de récits de migration d’un continent à l’autre, du XXe siècle jusqu’à nos jours, Birgit Weyhe poursuit l’exploration des thématiques qui irriguent toute son œuvre : l’exil, l’influence de l’Histoire sur les destins individuels, le sentiment d’être chez soi.

Kaléidoscope de la migration initialement publié dans le journal berlinois Der Tagesspiegel, Lignes de vies dessine une société ouverte. »

Dans ce recueil graphique, elle met mots et dessins sur trente parcours, souvent liés à un moment donné à l’Allemagne (il s’agit du travail d’une auteure allemande pour un journal allemand), pour illustrer le fait que les migrations sont l’histoire du monde. Dans le même temps, Birgit Weyhe rappelle d’une certaine façon que si les gros titres se concentrent sur les personnes rejoignant l’Europe depuis un autre continent, les migrations se font depuis très longtemps dans toutes les directions, sur des motivations différentes, par choix ou par manque de choix.

Avec différents ancrages temporels entre le 20ème et le 21ème siècle et différents parcours, Birgit Weyhe déconstruit les stéréotypes que l’on retrouve trop souvent autour du sujet des migrations, montre qu’elles ne concernant pas que des populations géographiquement très ciblées mais que le monde s’est construit et développé avec elles (et continuera de le faire). L’auteure nous invite également à penser nos propres migrations familiales, ce qui me passionne et me donne l’impression au quotidien d’être liée à plusieurs pays, continents et (autre sujet qui fait exploser le tensiomètre de certain•e•s) différentes religions. Ces histoires familiales responsabilisent aussi dans le présent, dans l’engagement, l’altruisme, la compréhension, au regard de ce qu’ont vécu nos aïeux ou de ce qu’ils ont pu faire.

Chaque parcours est présenté de façon factuelle et est composé de quelques pages. A la fin, le•la témoin nous dit ce qui fait qu’il•elle se sent chez lui•elle. Une question plus ou moins difficile selon les motivations des départs mais dont les réponses montrent l’importance des relations humaines pour se reconstruire dans un ailleurs ou, au contraire, la difficulté d’avancer quand on est invisibilisé dans les regards.

Construit à partir de travaux publiés dans le journal allemand Der Tagesspiegel entre avril 2017 et mai 2019, augmenté de trois parcours inédits, j’ai apprécié ce recueil graphique pensé dans une démarche journalistique, sociétale et humaniste. Si je suis toujours un peu moins convaincue par le style graphique de Birgit Weyhe que par ses scénarisations, je vais continuer à la suivre avec plaisir. Ne manque plus dans ma bibliothèque et dans ma tête que l’album Madgermanes.

En savoir plus

Ils/Elles l’ont aussi lu et chroniqué : Pas des chroniques trouvées pour le moment.

Et vous, connaissez-vous cette auteure ?
Avez-vous envie de la découvrir ?

Retrouvez-moi aussi sur :

1 commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s