« Femmes et nos pensées au fil du temps » de Paulina Silva (La Boîte à bulles, 2020)

Vous cherchez une lecture qui mêle sentiments intimes, parcours féminins, poésie et illustrations douces ? Ce livre est fait pour vous !

Présentation de l’éditeur : « Un portrait de femme au graphisme et aux textes d’une grande poésie… Une véritable ode à la féminité et au temps qui passe…

De ma naissance, je n’ai aucun souvenir. Je n’étais plus poisson, j’avais des bras, des jambes, un dos.

Un jour, Pilar naît, puis elle grandit, se questionne, découvre, ressent, rencontre, aime, vieillit… Ainsi, sa vie, elle nous la conte en toute simplicité, délicatesse et sensualité.

Avec douceur et poésie, Paulina Silva livre un portrait intime de femme, en toute sobriété et finesse à travers cet album évoquant le temps qui passe, marque les visages, les corps, l’esprit… Le texte français est signé par Véronique Massenot, dont les textes sont reconnus pour leur grande sensibilité.

Un ouvrage somptueux, aux illustrations d’une grâce puissante, accompagnées d’un texte à la fois subtil et onirique… »

Je suis tombée sous le charme de cet album intégralement illustré, rythmé par les corps, les couleurs et les paroles de Paulina Silva qui feront résonner en chaque lecteur•trice des souvenirs et émotions différentes mais en lien avec des sujets commun : le temps qui passe, la connaissance de soi, les découvertes sur le sens de la vie ou ses inconnus qui restent entiers, sur ce qui (nous) reste.

Difficile de mettre des mots précis sur cet ouvrage tant le•la lecteur•trice prend une part importante dans son appréciation. Il s’adresse très certainement aux personnes très sensibles et éventuellement angoissées par les jours qui défilent, par les pressions sociales, par les changements que subit le corps avec les années et les cycles de la vie.

Comme avec un recueil de poésie, ici nous glanons en fonction de ce qui fait écho, personnellement ou en pensant à des proches (des mères, des grands-mères, des tantes, des amies…) : il nous parle des femmes et de leur maison intérieure à la fois de façon individuelle et collective. Comme avec un recueil de poésie, lire ce livre à plusieurs années d’intervalles fera très sûrement évoluer le sens.

Ce qui m’a le plus frappée est certainement ce sentiment de ne pas être seule lors de la lecture. Nous faisons corps avec l’auteure même si nous ne partageons pas toutes ses expériences, mais il y a un lien qui se crée, un espace intime qui apparaît et dans lequel nous sommes invité•e•s avec un sentiment de sécurité, renforcé par la place des illustrations qui, elles aussi, nous invitent à nous regarder autrement, avec bienveillance et respect.

Le témoignage d’une vie sur l’enfance, l’âge adulte puis la vieillesse. Sur l’imaginaire, sur les rêves puis la vie qui fait son chemin jusqu’au dernier voyage. Sur l’acceptation de soi, sur nos forces (propres à chacune), sur le fait de ne pas devoir être ce qui est attendu de nous, sur la liberté d’être et d’accepter de ne jamais vraiment savoir. Un beau livre sur la vie, en somme, qui se lit, se regarde, se relit, se reregarde, se partage.

En savoir plusDécouvrir un extrait

Ils/Elles l’ont aussi lu et chroniqué  : Au fil des plumes

Et vous, quel livre sur la vie d’un point de vue féminin voulez-vous partager ?

Retrouvez-moi aussi sur :

1 commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s