« Kermesse au Paradis » de Birgit Weyhe (Cambourakis, 2013)

C’est à nouveau grâce au mois Les feuilles allemandes que ce graphique est apparu dans ma bibliothèque. Un travail qui se concentre sur un sujet qui m’intéresse : l’histoire de différents membres d’une famille ancrée dans l’histoire plus globale du 20ème siècle. Car les parcours individuels illustrent et composent d’une façon à chaque fois particulière notre histoire collective.

Quatrième de couverture : « Dans Kermesse au Paradis, Birgit Weyhe effectue une plongée dans son histoire familiale, tentant d’éclairer les zones d’ombres apparues lorsque, à la demande d’une de ses filles, elle s’est efforcée d’établir son arbre généalogique.

Retraçant le destin de ses grands-parents, ainsi que d’un grand-oncle, elle découvre des personnalités parfois surprenantes, dont les parcours résonnent de bien des questions propres à un siècle, le XXe, marqué par les tourments historiques mais aussi par un profond bouleversement des mœurs. Comme dans La Ronde, Birgit Weyhe se montre sensible à la lutte des individus pour conquérir leur liberté, et cette reconstitution de la biographie de ses aïeuls est aussi pour elle une manière de s’interroger sur son identité : ses propres souvenirs, heureux ou traumatiques, apparaissent ici et là au gré de la narration.

À travers cet exercice de vérité mené avec une grande empathie, Birgit Weyhe trouve la bonne distance pour parler de douloureux secrets de famille. »

Birgit a deux filles. Un soir, l’une d’elles doit réaliser un travail pour l’école : établir son arbre généalogique. Mère et fille vont tenter de démêler leur histoire et leur mémoire mais l’enseignante ne va pas être complètement convaincue par le résultat qui se révèle approximatif. Suite à cet exercice Birgit ressent un besoin de savoir, elle aussi, d’où elle vient.

En se replongeant dans les photographies anciennes, dans ses souvenirs d’enfance et d’adolescence, ainsi que dans les histoires qu’elle a entendues, Birgit va retracer l’histoire de ses grands-parents qui ont traversé le 20ème siècle. Malgré tous les éléments rassemblés, des zones de flou persistent. La fiction sera alors une solution (clairement annoncée) pour combler les vides qui, probablement, ne se rempliront jamais avec certitude. C’est donc une biographie familiale teintée de fictionnel mais réaliste que nous propose l’auteure et je l’ai accompagnée avec plaisir dans ce voyage dans le temps.

A la fois un parcours personnel dans ses origines, Birgit Weyhe propose également une critique sociale, que ces aïeux se soient révoltés contre l’ordre établi, l’aient subi ou y aient participé activement. C’est un ensemble de moments marquants, qui ont façonné des êtres et leurs choix, c’est un regard sur l’Allemagne du 20ème siècle qui a bouleversé l’Europe et le monde. C’est également le recul sur le regard d’une enfant qui, dans le temps, ne comprenait pas toujours le caractère de ses grands-parents, qui avait des sentiments partagés aujourd’hui plus nuancés par les découvertes de ces vies.

Ce témoignage familial montre, dans sa démarche, le poids du passé sur les générations nées après la guerre qui poursuivent leur généalogie des responsabilités sans détourner les yeux et en montrant l’histoire complexe de beaucoup de familles allemandes.

Intéressant, ce roman graphique m’a moins convaincue au niveau du travail d’illustrations. Avant de le commander, j’avais pris le temps de regarder les pages intérieures et je savais que ce ne serait pas le genre de dessins que j’apprécie pleinement. Mais outre le style général, j’ai surtout regretté que les visages ne soient pas toujours cohérents avec les âges des personnes. Cela a parfois brouillé ma réception des parcours.

Dans ce genre, je ne peux résister à vous orienter vers Heimat qui, au-delà d’être une enquête familiale passionnante, est un objet littéraire aussi magnifique que singulier.

Je vous propose de nous retrouver très vite avec la chronique de La Ronde, qui fait partie de ma sélection d’anniversaire pour cette année particulière pour mois : 30 livres pour mes 30 ans !

En savoir plus

Ils/Elles l’ont aussi lu et chroniqué  : Pas de chronique trouvée pour le moment.

Et vous, quels romans graphiques se replongeant dans une histoire familiale recommandez-vous ?

Retrouvez-moi aussi sur :

3 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s