« La belle de Joza » de Květa Legátová (Libretto, 2014)

Je ne suis pas une romantique, mais si on me propose un roman qui peut potentiellement aborder une histoire d’amour dans un contexte historique qui m’intéresse, je me laisse tenter. Timidement, en me fiant essentiellement à des maisons en lesquelles j’ai confiance. Autrement dit, il y a tout un parcours avant de me lancer.

Quatrième de couverture : « Pour échapper à la Gestapo, Eliška, une jeune et brillante doctoresse tchécoslovaque, lie dans l’urgence son destin à un homme fruste, force de la nature, vendu par ses parents à l’âge de quinze ans. Quittant ainsi une vie pleine de promesses, un amant bien en vue et une belle carrière, Eliška rejoint dans les montagnes un village aux usages d’un autre temps. Pourtant, et contre toute attente, ces deux êtres vont se découvrir, tel la Belle et la Bête, et apprendre à s’aimer dans un paysage comme en suspens au-dessus de la catastrophe européenne. »

Pour échapper à une arrestation pour faits de résistance, Eliška va devoir se marier avec Joza et partir vivre avec lui au fin fond de la campagne, à Želary. Ce dernier est un patient de l’hôpital où Eliška est docteure et attise les moqueries du personnel pour son inclination envers la jeune femme. Alors qu’Eliška entretient une liaison avec un médecin et que son combat personnel pour obtenir le statut professionnel qu’est le sien dans les années 1930/40 lui donne une certaine prétention, son mariage avec Joza est planifié sans qu’elle n’ait son mot à dire.

Dans une langue belle, simple et engageante Květa Legátová nous emmène avec ce couple particulier dans l’arrière-pays, avec ses coutumes, sa précarité, la violence réveillée par l’alcool, les frustrations et l’ennui, mais elle nous fait aussi découvrir des personnages attachants pour certains, parfois malgré eux. Et parmi ces jours qui défilent, nous suivons le quotidien d’un couple qui, dans un autre contexte, n’en serait jamais devenu un. Et pourtant…

C’est l’histoire d’une femme qui perd tout ce pourquoi elle s’est battue, c’est l’histoire d’un homme qui n’est pas celui que l’on attendrait qu’il soit. C’est l’histoire de deux âmes qui ne se rencontrent pas dans les circonstances idéales et qui vont apprendre à se découvrir. C’est l’histoire d’un microcosme rural avec ses joies et ses douleurs, avec sa nature sauvage. C’est l’histoire d’une guerre qui gronde au loin et qui se rapproche du village. Et c’est très bien écrit.

Malgré tout cela, j’ai la mémoire en demie teinte pour cette lecture. Je n’ai aucun reproche à faire au style de Květa Legátová, j’ai trouvé la relation d’Eliška et Joza très belle, j’ai apprécié les personnages secondaires (mention spéciale pour Lucka) mais je me suis ennuyée et je ne saurais pas vraiment dire pourquoi.

Pour celles et ceux que cela pourrait intéresser, ce roman a été adapté en film en 2003 par Ondrej Trojan sous le titre Želary. Egalement, l’auteure avait écrit un premier roman sur ce village, Ceux de Želary, qui permet de rencontrer ou de retrouver les personnages de Lucka et de Joza. Je pense m’y aventurer dans les mois à venir.

En savoir plus

Ils/Elles l’ont aussi lu et chroniqué  : Lilly et ses livresLettres exprèsLyvres

Et vous, quel est votre niveau de romantisme en littérature ?

Retrouvez-moi aussi sur :

4 commentaires

  1. C’est un livre que je voulais chroniquer dans le cadre de notre RDV sur la littérature d’Europe centrale et orientale en mars, mais je ne sais pas pourquoi, j’ai eu aussi du mal à accrocher complètement à l’histoire. Je me suis promis de reprendre ce livre. N’as-tu pas l’impression que cela pourrait venir de la traduction ? En tout cas, le film Zelary est vraiment très beau !

    Aimé par 1 personne

    1. Je ne sais pas du tout si cela pourrait venir de la traduction, j’ai du mal à juger cet aspect pour la littérature étrangère. Peut-être aussi que j’attendais que l’impact de la guerre soit plus présent, plus développé. Je vais essayer de voir Zelary (ton retour m’y encourage d’autant plus) et retenter cette auteure pour préciser mon avis. 🙂

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s