❤ « L’enfant, la taupe, le renard et le cheval » de Charlie Mackesy (Les arènes, 2020)

Ce livre m’avait tapé dans l’oeil à l’occasion de sa parution en langue originale, en octobre de l’année passée. Je m’étais dit que ce serait une jolie occasion de me remettre à l’anglais. La traduction française étant sortie rapidement, la question ne s’est plus posée et je me suis plongée dans ce moment de douceur, de bienveillance et de mignonitude.

Quatrième de couverture : « Cette fable universelle et bienfaisante s’adresse à toutes les générations.

Elle raconte une histoire d’amitié entre un enfant, une taupe gourmande et pleine de vie, un renard que les épreuves ont rendu méfiant et un cheval sage et serein. Tous les quatre explorent le vaste monde. Ils se posent des questions. Ils traversent des tempêtes. Ils apprennent à s’aimer.

Cette ode à l’innocence et à la bienveillance transmet des leçons de vie qui ont touché le cœur de plus d’un million de lecteurs. »

Si ce livre s’adresse en premier lieu à un public jeunesse il peut être lu par des lecteurs•trices de tous âges. Du haut de mes 29 ans trois quarts (vous la sentez la résistance aux 30 ?), il m’a fait beaucoup de bien.

Lu du début à la fin, feuilleté au hasard, dégusté par petits morceaux au quotidien, ce livre aux mots et aux illustrations qui appellent à la contemplation et au voyage intérieur est de ceux que l’on peut garder près de soi pour y revenir de temps à autres, quand le cœur le demande.

Un petit coup de mou ? L’impression que ce qui vous attend est trop gros, trop grand, trop tout ? Le sentiment de ne pas être à la hauteur ou de ne pas être celui ou celle que vous aimeriez être ? Une peur récurente du jugement des autres, qui s’ajoute à celui que vous portez sur vous-même ? Un ciel trop gris et un besoin de pensées qui laissent passer des rayons de soleil ? Ce livre est fait pour – prendre soin de – vous !

En un cheminement de philosophie douce, chaque personnage va apporter au petit garçon et au lecteur des messages positifs, d’acceptation de soi, de foi en ses forces (même si elles sont parfois vues comme des faiblesses), d’oser se tourner vers les autres pour surmonter les épreuves et les jugements les plus durs que nous pouvons nous imposer à nous-même. Entre rires et larmes, c’est un moment de lecture avec soi et pour soi, en dehors du temps.

Mais c’est aussi un moment pour les autres. Parce que nous avons toutes et tous un enfant vulnérable au fond du cœur.

Il est de ces livres que l’on offre à ceux qu’on aime, et je sais déjà à qui je vais l’offrir. A un jeune garçon qui se juge durement trop souvent, qui ne voit pas ses talents et le bonheur qu’il apporte aux personnes qui l’entourent. A un jeune garçon qui compte et qui ne s’en rend pas compte.

Je comprends totalement le succès de ce livre et je suis persuadée qu’il touchera encore de nombreux cœurs. Un classique de la littérature jeunesse en devenir.

Pour les fétichistes de l’objet livre (je me compte parmi vous) sa couverture rigide au lettrage doré et sa reliure en tissu en font un très bel objet de collection.

Pour en savoir plus

 


Ils/Elles l’ont aussi lu et chroniqué : AirsatzClara sur la Lune


Et vous, quel livre vous a fait du bien (ou est arrivé au moment où vous en aviez besoin) ?

 

Retrouvez-moi aussi sur :

YouTubeInstagram

9 commentaires

  1. Je suis également tombée complètement amoureuse de ce livre, lu en langue originale. Une fois ouvert, c’est un livre très difficile à quitter tant il s’adresse à nos peurs les plus enfouies, à « l’enfant au fond de notre coeur ». Un parfait livre de chevet, à ouvrir dans les moments les plus durs ou même dans les bons moments, juste pour faire le plein de douceur et de bienveillance. Tout le monde a besoin de tendresse, surtout en ce moment ! Un vrai coup de coeur, que j’ai également chroniqué sur mon blog. Merci pour cet article très juste qui rend un bien bel hommage à ce livre indispensable et merveilleux !

    Aimé par 1 personne

    1. Un grand merci à toi ! Je suis entièrement d’accord avec ton avis, on l’ouvre quand on en a besoin, et parfois on l’ouvre sans besoin particulier mais il nous fait du bien quand même. Quelle merveille ! ♥

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s