❤ 👁 « Ilona. Ma vie avec le poète » de Jana Juráňová (Editions do, 2019)

61xmrgxJO+L

Faire confiance à une maison d’édition permet de découvrir des textes vers lesquels je ne me serais pas forcément tournée. Le coup de cœur pour ce livre fait partie de ces belles découvertes impromptues.

Quatrième de couverture : « Ce roman adopte le point de vue d’Ilona Nováková (1856-1932), connue seulement dans l’histoire comme l’épouse de Pavol Országh Hviezdoslav (1849-1921), l’un des poètes les plus vénérés de Slovaquie. Il n’a jamais mentionné sa femme dans son travail, ils n’avaient pas d’enfants, et elle a donc disparu de l’histoire. Mais Ilona était une femme instruite, issue d’une famille aisée, mariée à un grand poète. Que voulait-elle ? À quoi aspirait-elle ? Était-elle satisfaite du seul rôle dont elle disposait ? Jana Juránová choisit de raconter une vie vraiment ordinaire, conventionnelle. Ilona est brillante, modeste et accepte les limites de son temps, trouvant une mesure de bonheur dans ce que la vie lui offre. Elle joue inlassablement un rôle, se permettant une expression de soi dérisoire.

Alors, le choix d’Ilona était-il erroné ? Est-ce qu’être une bonne épouse et un parent nourricier aimant compte pour moins que de mener une vie extraordinaire ? Un mariage heureux — n’est-ce pas davantage qu’une œuvre poétique parachevée où il ne manque rien ? Jana Juráňová pose ces questions et plus encore, faisant d’Ilona. Ma vie avec le poète un livre subtil, émouvant et provocateur. »

Si le poète est celui qui a marqué son temps et l’histoire littéraire, c’est Ilona qui est le personnage central de ce roman. Mais le mari est toujours présent, parler d’elle c’est toujours parler de lui. Car cette femme oubliée de l’histoire a vécu toute sa vie dans l’ombre de son mari. Elle a fait en sorte qu’il ne manque de rien, qu’il ne soit pas perdu sans elle. Et pourtant, Ilona avait des envies et des rêves. Mais dans une époque à cheval entre le 19ème et le 20ème siècle, la place de la femme est aussi sanglée que les corsets.

Toute une vie est imaginée pour rendre honneur à Ilona. Oui, elle a tenu la place qu’on attendait d’elle, pour la réussite avant tout de son époux, mais c’est un magnifique portrait de femme que Jana Juráňová dépeint. Son abnégation va de paire avec une révolte intérieure. Car si elle se cherche des raisons de tenir ce rôle d’épouse modèle et de maîtresse de maison irréprochable, c’est bien parce que le doute sur cette place imposée se débat en elle.

La place et l’image de la femme sont approchées de façons variées et touchantes, avec des blessures maternelles qui m’ont vraiment émue. J’ai été en colère du peu d’importance qui lui a été donnée, de l’aura de son mari qui vampirise son existence, et je l’ai immensément respectée et appréciée, cette femme qui, à quelques décennies près aurait pu s’épanouir pleinement. Ce portrait invite à penser à toutes les femmes qui n’ont pas encore été mises en lumière et dont la plupart ne le seront probablement jamais. D’innombrables femmes restées dans l’ombre d’un époux, d’un homme.

Ce roman nous rappelle que si nous parlons des grandes figures féminines qui ont marqué l’histoire et ont apporté des avancées sociales, une femme qui a voué sa vie à tenir le rôle que l’on attendait d’elle au prix de ses rêves, de ses envies et de ses besoins n’en est pas moins une magnifique héroïne de roman féministe. Sa frustration nous transmet une révolte. Un superbe découverte, tout simplement.

Pour en savoir plus

 


Ils/Elles l’ont aussi lu et chroniqué : Des livres, des films et autres…


 

Et vous, quel roman sur la vie d’une femme conseillez-vous ?

Retrouvez-moi aussi sur :

YouTubeInstagram

4 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s