❤ « Le lièvre et les lapins » de Timothée Le Véel (L’Ecole des Loisirs, 2019)

910dfIqX5jL

Une des choses qui me définissent est que j’adore les lapins et tout ce qui a un petit museau hyperactif, de grandes oreilles et un petit pompon en guise de queue. C’est un peu mon animal totem (non, ne prenez pas peur). Donc quand j’ai croisé cet album je n’ai pas pu résister, j’ai pris appui sur mes pattes arrières et j’ai sauté dessus, avec une grâce (contestable) qui m’est propre.

Quatrième de couverture : « Adopté par une garenne de lapins à la mort de sa mère, un jeune lièvre grandit entouré d’affection mais avec des envies de liberté. Lorsqu’il croise le chemin d’un de ses congénères, il se laisse facilement convaincre de partir à l’aventure. Mais une fois cernés par les loups, parviendront-ils à se tirer de ce mauvais pas ? Pas tout seuls… »

J’ai déjà eu l’occasion de dire que les albums pour la jeunesse peuvent aussi s’adresser aux adultes et ça a été le cas de celui-ci car son message dépasse clairement les âges. Il est question du respect des besoins de l’autre et du fait que l’on projette parfois sur les personnes qui nous entourent des attentes et des réactions similaires aux nôtres, sans prendre conscience que ce qui nous convient ne leur convient pas toujours.

Bien entendu, ce n’est pas fait avec malveillance, mais on peut vite aborder le monde et les relations aux autres par notre unique prisme personnel et cet album nous invite à nous questionner sur ce dont les autres ont besoin et l’acceptation de ceux-ci, que nous les comprenions ou pas. C’est la sincérité des sentiments qui prône sur le fait de tout partager ou de tout comprendre.

Un message plein d’amour qui, je pense, saura trouver un écho auprès des plus jeunes mais aussi de toute la famille. En tout cas, j’ai reçu son message en pleine poire et il m’a fait réfléchir un bon moment. Le petit plus à cet album déjà magnifique dans son texte : des illustrations à couper le souffle, comme si nous aussi, aux côtés du beau lièvre, nous filions aussi vite que le vent.

Pour en savoir plus

 


Ils/Elles l’ont aussi lu et chroniqué : Mes échappées livresques


 

Et vous, quel album qui traverse les âges adorez-vous ?

6 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s