Hommage à Hubert Mingarelli

—Pngtree—know autumn forest girl illustration_4215468

Ce matin a été particulièrement difficile. J’ai appris. Hubert Mingarelli s’est en allé, par-delà les rivières, par-delà les forêts. Il m’avait bouleversée à plusieurs reprises (à chaque lecture en réalité), devenant l’un de mes auteurs préférés, si ce n’est mon auteur préféré.

Depuis de nombreux mois maintenant je gardais certains de ses romans sans les lire, au cas où, pour me rassurer et me dire qu’il m’en restait encore pour un moment, que j’en avais encore à découvrir. Des romans que je lis quand ça ne va pas, car Hubert Mingarelli est la voix des hommes, des blessures et des solitudes. Il est la voix de ceux qui ne savent pas comment dire et, à savoir les écouter, ses silences sont pleins de mots.

Aujourd’hui, vous l’aurez compris, ça ne va pas. Alors ce soir je sortirai l’un de ses romans, et peut-être que ce sera pareil demain. Et ça passera. Et ça reviendra. Mais ce qui est sûr, c’est que cet auteur qui a su parler à ma sensibilité n’a pas fini de m’accompagner.

Mes pensées vont à sa famille, à ses amis, à ses proches, je ne peux imaginer leur chagrin. Je pense aussi à celles et ceux qui ont eu le plaisir de le rencontrer, à celles et ceux qui ne l’ont rencontré qu’à travers les pages de ses livres mais qui ont aussi bien mal au cœur. Merci pour tout !

3 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s