« Harry Potter à l’école des sorciers » de J. K. Rowling (Gallimard jeunesse, 1998)

img_0013

Harry Potter est sûrement la saga adolescente qui a le plus marqué ces dernières générations et je ne fais pas exception. Alors, quand j’ai su que mon premier adoramonstre (comprenez neveux) aimait aussi cet univers alors que plus de vingt ans nous séparent, j’ai ressenti un mélange de fierté et de tendresse. Aujourd’hui ce n’est pas moi qui vais faire la chronique de ce livre, je laisse la place à la nouvelle génération qui découvre cette saga : S., 8 ans.

Quatrième de couverture : « Harry Potter est orphelin. Il mène une vie bien monotone, chez son oncle et sa tante et leur horrible fils. Le jour de ses onze ans, son existence bascule : un géant vient le chercher pour l’emmener dans une école de sorciers où une place l’attend depuis toujours. Quel mystère entoure sa naissance ? Et qui est l’effroyable mage dont personne n’aime prononcer le nom ? Harry intègre le collège Poudlard et s’y plaît aussitôt. Voler à cheval sur des balais, jeter des sorts, devenir champion de quidditch (une sorte de football pour sorciers), combattre les trolls : Harry Potter se révèle un sorcier vraiment doué. Il semble pourtant que tout le monde ne l’apprécie pas… »

Je trouve que ce livre est bien car l’histoire dit des choses que l’on ne voit pas dans le film : comme ça, c’est plus long, on en apprend plus sur l’histoire. 😊 Je préfère Harry Potter car il est courageux, mais j’aime aussi Hermione et Ron. Dans l’histoire j’ai aimé : quand les chouettes envoient des lettres par centaines, quand ils voient le chien à trois têtes, quand ils jouent à la partie d’échecs mais aussi l’amitié.

Le premier tome était tellement passionnant que j’ai commencé le deuxième tome et, pour le moment, je ne suis pas déçu.

En savoir plus

 

Et vous, est-ce aussi un livre que vous partagez avec les plus jeunes ?