« Je veux manger ton pancréas – Tome 1 » de Yoru Sumino et Idumi Kirihara (Pika, 2019)

Cette nouvelle série n’a pas manqué d’interroger beaucoup d’entre nous, j’en suis assez convaincue, notamment par son titre surprenant. Mais que se cache donc derrière cette drôle de phrase ? L’histoire d’une rencontre, de la maladie et de l’envie de dévorer la vie tant qu’elle s’offre encore à nous. J’étais très enthousiaste au début de ma lecture, j’attends désormais le second tome pour affiner mon avis .


Quatrième de couverture : « Sakura est une lycéenne à la personnalité solaire, toujours entourée d’amis et au centre de l’attention de la classe. Elle est aux antipodes de Haruki, un simple élève banal et transparent. Celui-ci préfère fuir son prochain pour se réfugier dans ses livres de fiction jusqu’au jour où il trouve un journal intime, celui de Sakura. Il découvre alors que cette camarade si pleine de vie souffre d’une infection du pancréas et que ses jours sont comptés… Unis à Haruki par ce secret, Sakura demande une faveur au garçon : vivre avec elle une vie entière le temps d’un printemps…

Grâce au trait délicat de Idumi Kirihara, découvrez l’adaptation en manga du roman de Yoru Sumino qui a ému le Japon, à l’origine du film d’animation encensé par la critique. Plongez dans l’intimité de deux lycéens unis par un secret qui changera à jamais leurs visions de la vie. »


Le récit va se concentrer principalement sur Sakura et Haruki, deux adolescents très différents : elle est expansive et populaire, il est solitaire et l’incarnation de la discrétion. Mais un jour, par hasard, Haruki va découvrir le secret de Sakura : elle est malade et elle va mourir. Un secret qui va les lier pour le meilleur et pour le pire.

Sakura cache derrière sa joie parfois excessive sa peur de mourir, ce à quoi elle ne peut échapper et ce vers quoi chaque jour la rapproche un peu plus. La relation des deux adolescents devient un peu plus particulière encore quand la jeune fille insiste pour réaliser ce qu’elle n’aura bientôt plus de temps de faire. Une tension s’installe, Haruki, le garçon coupé du monde et de ses émotions, se confronte alors à tout ce qu’il n’a jamais connu : la relation aux autres et l’intimité.

L’idée de départ, qu’un lien unisse deux personnes qui n’ont rien en commun m’a beaucoup intéressée. La valeur de chaque jour quand on s’approche du dernier aussi, cette soif de vivre est touchante mais l’aspect parfois caricatural des caractères des personnages a un peu eu raison de moi. Par ailleurs, le jugement des camarades des deux adolescents est vraiment troublant, comme s’il y avait des castes de réputations qu’il était impossible de mélanger, de faire se rencontrer. Sur ce point, j’ai également trouvé les séparations très fortes et peut-être un peu trop. J’ai du mal à me dire que ça peut réellement se passer ainsi dans une classe. Mais peut-être, finalement, suis-je une grande naïve.

L’utilisation des ellipses n’est pas toujours maîtrisée, la relation entre les deux adolescents soulève de plus en plus de questions au fil de la lecture et les dernières pages appellent vraiment le deuxième tome. Parce qu’au fond, qui n’aurait pas envie de ressentir l’intensité de la vie avant de partir, malgré la jeunesse ? Un avis mitigé donc, en ce qui me concerne, mais qui ne demande qu’à évoluer prochainement. Le récit m’a tout simplement moins touchée que ce que j’imaginais et espérais.

❥ Prochain tome à paraître début janvier 2020.

Pour en savoir plus

 


Ils/Elles l’ont aussi lu et chroniqué : Les voyages de Ly


 

Et vous, est-ce que cette nouvelle série a rejoint votre wishlist ?

3 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s