« Formica » de Fabcaro (6 Pieds Sous Terre, 2019) #RLBD2019

La rentrée littéraire concerne aussi la bande-dessinée et les romans graphiques alors je ne peux résister à vous faire partager certaines de mes dernières lectures en la matière. Nous commençons avec le nouveau méfait de Fabcaro, qui était très attendu et sur lequel j’ai sauté sans la moindre hésitation. Il faut dire que le menu avait de quoi nous faire saliver.


Quatrième de couverture : « C’est dimanche, c’est le jour du repas en famille, tout le monde est ravi de se retrouver ensemble autour de la table. Alors que tout est prévu pour faire de ce rendez-vous un moment d’amour et de partage surgit tout à coup la question à laquelle personne n’avait pensé : De quoi on pourrait parler ? Formica est construit comme une pièce de théâtre, avec une unité de lieu et de temps, et découpé en trois actes. Tragique. Mais pas que… »


C’est devenu automatique, dès que la sortie d’un nouveau Fabcaro est annoncée, je suis sur le qui-vive. Bon, je suis moins sérieuse concernant les chroniques, il y en a plusieurs qui sont passées à la trappe, je dois vous l’avouer. Mais toujours est-il que depuis des mois j’attends cette parution. Alors quand le moment de le dévorer est arrivé, je n’ai pas pu m’empêcher de ressentir une déception. La situation de départ est digne d’une très bonne comédie, avec Fabcaro, on se dit qu’il y a de la matière pour construire un discours impertinent où chacun en prend pour son grade, et pourtant, je suis restée sur ma faim. La magie n’a pas pris et je n’ai pas réussi à ressentir le spontanéité des livres précédents (ce qui, au passage, est énorme vu le travail que doit demander chaque planche). J’ai eu le sentiment que le dosage n’était pas très précis et parfois c’était trop gros, presque surdosé. J’ai manqué de surprise en fait. Et quand j’aurais pu l’être, je n’étais pas plus convaincue que ça.

Mais attention, j’ai malgré tout des qualités à reconnaître à ce roman graphique ! La situation est d’une telle banalité que nous avons déjà vécu au moins une fois ce genre de moments gênants : ne rien avoir à se dire et avancer dans un repas au malaise généralisé. Et on connaît aussi des personnes qui peuvent dire des choses bien gênantes lors des repas, quand ça glisse dangereusement vers les questions politiques et les dernières infos passées dans le JT… Les personnages sont complètement largués et certaines répliques valent le détour. Mais malgré ça, je crois que je n’ai pas été la lectrice la plus sensible qui soit à cette nouvelle proposition de Fabcaro. Je pense aussi que je suis plus sensible à ses formats courts, ce qui impacte indéniablement la construction du récit et son rythme. C’est pas bien grave, ce livre trouvera son public, j’en suis certaine, et de mon côté je vais attendre le prochain avec la même impatience, rien n’a changé entre nous, promis !

Pour en savoir plus

 


Ils/Elles l’ont aussi lu et chroniqué (et beaucoup plus apprécié) : La bibliothèque de NouketteMoka – Au milieu des livres


 

Et vous, quand est prévu votre prochain repas de famille ?

1 commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s