« 109 rue des Soupirs – Tome 1 » de Mr Tan et Yomgui Dumont (Casterman, 2019) #RLJ2019

C’est la rentrée littéraire des adultes mais aussi des plus jeunes, c’est important de le souligner. J’ai craqué sur cette petite bande dessinée jeunesse car ça faisait longtemps que je n’avais pas été dans un univers un peu burtonien et que j’imaginais déjà pouvoir l’offrir au plus grand de mes adoramonstres (comprenez neveux). ♥ Un premier tome amusant, parfois tendre, parfois loufoque, toujours porté par une envie de faire plaisir aux yeux des petits et des grands (qui aiment parfois se glisser dans leur pyjama d’anciens petits).


Quatrième de couverture : « La nouvelle série gothique et désopilante de Mr Tan ! Lorsque Elliot et ses parents emménagent au 109 rue des Soupirs, à Belle-en-joie, ils ne peuvent se douter que cette maison sinistre est réellement hantée… Enfin, surtout Elliot, car ses parents, accaparés par leur travail, l’abandonnent vite à son sort. Il ne tarde pas à rencontrer ses colocataires plutôt spéciaux, tandis que débarque une baby-sitter pas très commode, qui semble chercher quelque chose… Des fantômes, peut-être ? »


J’ai immédiatement été séduite par les illustrations de Yomgui Dumont : elles sont à la fois très orientées gothique et très expressives, un régal. Le personnage d’Elliot est très touchant et ses nouveaux amis n’ont pas fini de l’entourer pendant que ses parents lui préfèrent leur travail. Une amitié qui commence par le pire mais qui mènera au meilleur. Qui aurait cru que des hurlemenrs mèneraient à de magnifiques rires ?

Abordable et en même temps avec un humour qui fait que rien n’est jamais glauque. Oui, ce sont des fantômes, oui, ils sont morts et n’ont pas toujours tout d’accroché là où il faudrait, mais l’humour fait que c’est toujours léger. Ils ont chacun leur caractère et les personnages sont pensés pour être attachants séparément mais aussi ensemble. Une jolie troupe d’amis que l’on adore suivre. Une première aventure dont j’ai plus apprécié la mise en place que le dénouement final (j’ai quitté mon pyjama de petite à ce moment-là je crois) mais je suis sûre et certaine que mon adoramonstre va bien rigoler et que, lui comme moi, nous serons impatients de découvrir la suite !

Un agréable moment de distraction, idéal pour donner le goût de la bande dessinée dès 7 ans, avec des dialogues efficaces, des illustrations qui s’animent presque sous nos yeux et (je parle rarement de ce critère mais aujourd’hui j’y tiens) un prix très abordable. Alors, pourquoi se priver ?

Pour en savoir plus

 


Ils/Elles l’ont aussi lu et chroniqué : L’accro des bullesLittérature jeunesseLes lectures de Mylène


 

Et vous, quelles séries graphiques pour la jeunesse recommandez-vous ?

10 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s