👁 « Hell’s Paradise » de Yûji Kaku (Kazé, 2019)

Voici un achat fait un peu par hasard : une couverture aussi intriguante que le résumé proposé pour ce premier tome. Qui est ce jeune homme aussi dangereux qu’apparemment impossible à exécuter ? Que cherche à prouver Sagiri Asaemon, seule femme exécutrice d’une grande lignée d’hommes ? Qu’est-ce que cette île de Sukhavati dont personne ne revient vraiment entier ?


Quatrième de couverture : « Japon, époque d’Edo. Gabimaru, le plus puissant des shinobi, croupit en prison. Malgré sa condamnation à mort, aucun bourreau ne parvient à lui ôter la vie. En effet, son initiation lui permet de résister aux plus atroces des tortures. C’est alors qu’il reçoit la visite d’une singulière exécutrice : Sagiri de la famille Yamada Asaemon. Celle-ci lui offre la possibilité d’être innocenté et relâché, mais à une condition : se rendre sur l’île mystérieuse de Sukhavati et en ramener l’élixir d’immortalité ! »


Ce manga dans lequel je me suis immergée avec beaucoup de facilité propose un panel de personnages originaux en même temps qu’il propose de découvrir deux personnalités plus fouillées : Gabimaru et Sagiri. Le prisonnier et son exécutrice. Le récit se fait avec des touches d’humour très appréciables sans enlever pour autant l’atmosphère dramatique qui accompagne autant le parcours du shinobi que celui de la coupeuse de têtes.

Alors que Gabimaru survit à toutes les méthodes d’exécution possibles et imaginables, Sagiri lui propose de participer à une expédition extrêmement risquée sur une île dont on doutait de l’existence jusqu’à présent et sur laquelle devrait se trouver l’élixir d’immortalité convoité par le grand Shôgun. Des hommes s’y sont déjà rendus, les revenants se comptent sur un doigt et encore… L’idée est que des condamnés à mort, qui n’ont donc rien à perdre, s’y rendent pour mener l’expédition. Celui qui trouve l’élixir sera gracié. Simple ? Pas tant que ça… Sitôt débarqués sur l’île, les prisonniers vont déployer leurs stratégies. Ca risque autant de gicler que de fleurir… et ce, avec des illustrations magnifiques.

Un premier tome qui m’a intéressée mais qui ne m’a pas autant fait voyager hors de ma couette que d’autres mangas découverts ce mois-ci. Je vais quand même le poursuivre car j’ai hâte d’en savoir plus sur les nombreux mystères de l’île et sur l’évolution des rapports entre les deux personnages principaux. Un début prometteur qui demande à confirmer ses qualités, en somme.

Pour en savoir plus

 


Ils/Elles l’ont aussi lu et chroniqué : Myonn’Ellie • Le domaine manga de dadan • Gommahan • Anaaklusmos & Books • BOOK & TEA • Un livre en hiver • Les avis de Boa • Lila_read • Les Chroniques de Mae • Les voyages de Ly • Muffins and Books • Binih perdue dans les bulles • Lou lit là • Shiawase • Chez Xander • A book after book


 

Et vous, souhaitez-vous découvrir ce paradis infernal ?

8 commentaires

  1. Mdrr « Ã§a risque autant de gicler que de fleurir », je m’y attendais pas.
    Je me suis dit aussi que ça ne me transporterait pas assez pour vouloir la suite quand j’ai lu l’extrait mais s’il t’as plu, tant mieux ! Je verrai par ton biais là suite.

    Aimé par 1 personne

    1. Je comprends que tu n’aies pas été complètement convaincue. J’espère que le deuxième tome te plaira davantage, mais sinon tant pis, il y a plein d’autres mangas à découvrir (et à nous faire découvrir ^^). 🙂

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s