👁 « Noise – Tome 1 » de Tetsuya Tsutsui (Ki-oon, 2018)

Je tenais à découvrir ce manga car la quatrième de couverture m’a tout de suite accrochée mais aussi pour son ancrage réaliste. Si j’ai réussi à m’ouvrir à des univers auxquels je ne suis pas habituée grâce aux mangas, j’aime quand même retrouver du terre à terre, je l’avoue. Bon, c’est quand même un thriller, donc ce n’est pas non plus un récit de quotidien, je vous l’accorde.


Quatrième de couverture : « Dans un village que la dépopulation condamne à disparaître, une lueur d’espoir naît : Keita, un agriculteur du coin, a créé une nouvelle espèce de figues qui fait sensation dans tout le Japon grâce aux recommandations d’une star du web ! Avec la couverture médiatique, l’économie locale repart. Keita espère que ce renouveau permettra de rouvrir l’école, ce qui pourrait convaincre sa femme partie à la grande ville de revenir avec leur fille.

Mais la paisible bourgade voit son quotidien bouleversé par l’arrivée d’un inconnu à la mine patibulaire, Mutsuo Suzuki. Il dit vouloir travailler comme journalier, seulement son attitude bravache et ses mensonges évidents inspirent la méfiance. Les doutes de Keita se confirment quand son meilleur ami lui apprend qu’il a reconnu l’étranger : condamné il y a plusieurs années pour une affaire de harcèlement et de meurtre, c’est un criminel fraîchement sorti de prison ! Que faire s’il s’installait dans la région ?

Après Prophecy et Poison City, Tetsuya Tsutsui est de retour pour un nouveau thriller palpitant, avec la campagne japonaise pour toile de fond ! Un récit intense mené de main de maître, où la frontière entre le bien et le mal n’est jamais clairement définie… »


J’ai beaucoup accroché à ce premier tome qui installe une atmosphère pesante et tendue digne d’un thriller très efficace. Nous faisons petit à petit la connaissance des forces en présence : Keita et son commerce de figues qui a permi à son village de reprendre vie grâce à la ressource économique qu’il génère ; Jun, son meilleur ami qui travaille avec lui sur l’exploitation ; Shinichiro, tout jeune policier qui prend son premier poste dans le village et qui manque terriblement de confiance en lui ; Mutsuo, un homme particulièrement sombre qui aurait peut-être mérité un peu plus de nuance et Tsutomu, inspecteur hanté par un passé qui ne passe pas.

Vraiment, le début de cette série est construit avec rythme et efficacité. Nous découvrons les personnages, leurs failles, leurs regrets et leur noirceur respective en alternant différentes trames parallèles. J’ai tout de suite été séduite même si je n’aurais pas fait les mêmes choix que les personnages principaux : le fait est que parfois nous prenons de mauvaises décisions pour de bonnes raisons. C’est tout le questionnement que pose ce manga. Où se situe la frontière entre le bien et le mal et jusqu’où aller pour sauver ce qui compte le plus pour nous ? Et, au bout d’un moment, comment passer à travers les mailles du filet quand personne (ou presque) n’est innocent et quand l’irréversible a été commis ? Pour répondre à cette question, rendez-vous au tome suivant !

Pour en savoir plus

 


Ils/Elles l’ont aussi lu et chroniqué : Le Pas Chat • Jagaimanga • Bulles et chapitres • Parlons manga • Vivrelivre • D’une berge à l’autre


 

Et vous, seriez-vous prêts à tout pour protéger ce qui vous est cher ?

Commentaires

4 comments on “👁 « Noise – Tome 1 » de Tetsuya Tsutsui (Ki-oon, 2018)”
  1. Xander dit :

    Il est dans ma PAL celui-ci 😁

    Aimé par 1 personne

  2. Usva K. dit :

    Ah ! J’ai hâte de lire ton avis dessus ! 😀

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s