#jaimemonlibraire | 23 mars 2019

Je vous retrouve comme chaque semaine pour faire un focus sur quelques nouveautés qui ont rejoint ma bibliothèque. Mon objectif : rester fidèle à mes sujets de prédilection mais me pousser aussi un peu hors de ma zone de confort.

 

  • Raconte-moi la fin de Valeria Luiselli, paru aux éditions de l’Olivier le 5 avril 2018 :

51H49WScORL« Dès leur entrée aux États-Unis, les enfants migrants sans papiers venant d’Amérique du sud subissent un interrogatoire composé de quarante questions. Le but ? Leur permettre de raconter leur histoire, et pouvoir en juger la véracité.

Valeria Luiselli a été interprète pour les tribunaux américains. Elle a été confrontée à la brutalité des politiques migratoires et à leurs angles morts : comment dire la terreur qu’on fuit, et celle qu’on rencontre en chemin ? Comment mettre en ordre par le récit, des vies rendues illisibles par la violence du monde ?

Raconte-moi la fin est un essai d’une grande sensibilité qui rend aux migrations leur dimension humaine. »

 

  • Barracoon : l’histoire du dernier esclave américain de Zora Neale Hurston, paru aux éditions JC Lattès le 6 mars 2019 :

817KBXVL0+L« Barracoon désigne les bâtiments utilisés pour le confinement des Africains destinés à être vendus et exportés vers l’Europe et les Amériques. Ces bâtiments allaient du modeste abri à esclaves aux imposantes maisons d’esclaves ou châteaux d’esclaves. Les captifs y restaient souvent confinés pendant des mois entiers.

En 1927, la jeune anthropologue Zora Neale Hurston, qui va devenir l’une des plus grandes écrivaines noires du XXe siècle part rencontrer en Alabama Cudjo Lewis. A 86 ans, Cudjo est l’ultime survivant du dernier convoi négrier qui a quitté les côtes du Dahomey pour l’Amérique. Pendant des mois, Zora va recueillir sa parole, devenir son amie, partager ses souffrances et des fiertés. Le témoignage de Cudjo restitue comme nul autre la condition, la vie d’un esclave : de sa capture en 1859 par un village voisin à sa terrifiante traversée, de ses années d’esclavage jusqu’à la guerre de sécession, jusqu’à son combat pour son émancipation.

Un témoignage unique d’une sincérité et d’une précision bouleversante. »

 

  • Du haut de mon cerisier de Paola Peretti, paru aux éditions Gallimard jeunesse le 7 mars 2019 :

Du haut de mon cerisier V10.indd« Mafalda aime jouer au foot, s’occuper de son chat, lire et regarder les étoiles. C’est une petite fille de neuf ans comme les autres, enfin presque… sa vue se dégrade rapidement et d’ici quelques semaines elle sera dans le noir. Pour apprivoiser cette obscurité elle doit affronter ses peurs, établir de nouveaux repères, et surtout, surtout, ne jamais baisser les bras. Mais pour cela, il faut apprendre à faire confiance aux autres… et à soi-même.

Simple, puissant, poétique, un roman à mettre en toutes les mains. Entre émotion et hymne à la vie. »

 

  • L’abolition : le combat de Robert Badinter de Marie Gloris Bardiaux-Vaïente et Malo Kerfriden, paru aux éditions Glénat le 2 février 2019 :

9782344026502-001-T« C’est la mort que vous réclamez. Pas la justice.

1972. Dans la nuit du 27 au 28 novembre, Robert Badinter, avocat, assiste impuissant à l’exécution par guillotine de son client Roger Bontems. Incapable de se résoudre à l’idée qu’on ait pu mettre à mort celui qui n’a pas tué, il fait de l’abolition de la peine de mort ­- cette sanction qui rend chacun de nous complice d’un assassinat commis par l’État, le combat de sa vie. Quelques années plus tard, c’est Patrick Henry qui est promis à l’échafaud. Qu’importe, si Badinter n’a pas pu sauver l’innocent, il sauvera le monstre. Car ce n’est pas le kidnappeur et meurtrier d’enfant qu’il doit défendre, mais la sanction capitale qu’il doit éradiquer. Le procès de Patrick Henry s’apprête à entrer dans l’histoire comme celui qui verra disparaître la peine de mort en France…

Ce passionnant roman graphique, centré sur deux des procès les plus emblématiques de Robert Badinter puis sur son accession au poste de Garde des sceaux, revient sur un pan essentiel de l’histoire judiciaire française : le combat pour l’abolition de la peine de mort. »

 

Et vous, quelles sont vos nouvelles trouvailles ?

Commentaires

12 comments on “#jaimemonlibraire | 23 mars 2019”
  1. Les Lectures de maud dit :

    Suis en train de lire Vindicta de Cédric Sire 🤩

    Aimé par 1 personne

    1. Usva K. dit :

      J’espère que cette lecture te plait et te plaira jusqu’au bout ! 😀

      Aimé par 1 personne

  2. Les Lectures de maud dit :

    Suis proche de la fin… il me reste 100 pages. Tu l as lu?

    Aimé par 1 personne

    1. Usva K. dit :

      Non je ne l’ai pas lu et j’avoue que ce n’est pas encore un genre littéraire que je me sens prête à explorer. ^^’ Mais j’ai été voir le teaser tout à l’heure et je pense qu’il doit y avoir une sacrée ambiance pour qui aime les thrillers ! 😀

      Aimé par 1 personne

      1. Les Lectures de maud dit :

        J aime beaucoup j avoue… c est mon premier de l auteur et pas le dernier 🤩

        Aimé par 1 personne

      2. Usva K. dit :

        Ah c’est génial quand ça donne envie de dévorer tous les livres d’un auteur. L’une des plus belles déclarations d’un lecteur à un écrivain je pense. ^^

        Aimé par 1 personne

      3. Les Lectures de maud dit :

        Je le pense aussi 🤩

        Aimé par 1 personne

  3. Je n’ai pas acheté grand chose mais javaiq aussi vu barraccon et il me fait super envie. Labolitiin je connaissais pas mais il a l’air pas mal aussi merci pour ton partage

    Aimé par 1 personne

    1. Usva K. dit :

      J’ai commencé à feuilleter « L’abolition » et il a l’air très intéressant, il remet ce combat dans l’actualité après quelqes résurgences d’idées morbides. J’ai lu aussi de bons retours de lecture de « Barracoon » sur d’autres blogs qui ont fini de me convaincre de le prendre. ^^ Merci à toi, je te souhaite de très belles lectures ! 🙂

      Aimé par 1 personne

  4. Despagesetdeslettres dit :

    Et bien, je n’en connais aucun ! Pour ma part, je suis repartie de ma dernière visite en librairie avec Une Odeur de chlore et A la ligne. J’ai terminé le premier que j’ai beaucoup aimé (critique en ligne dans quelques minutes) et j’attends de terminer Belle du seigneur pour commencer le second !

    Aimé par 1 personne

    1. Usva K. dit :

      Oh j’ai entendu beaucoup de bien de « Une odeur de chlore », ton retour vient les confirmer ! 🙂 Très belles lectures à toi ! 😀

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s