❤ 👁 « Les Folies Bergère » de Francis Porcel et Zidrou (Dargaud, réed. 2015)

Ce roman graphique m’a mis une boule dans la gorge tout au long de sa lecture, les yeux humides et le mal au bide. Une claque qui te laisse un peu hagard et qui en même temps laisse une marque et des moments de réflexion sur ce que furent les tranchées et le front, qui rendirent les hommes fous et ne les ramenèrent jamais vraiment entiers (pour ceux qui rentraient).


Quatrième de couverture : « La guerre 14-18. Les tranchées. Des soldats sont confrontés à la souffrance et à la mort. Considérés comme de la chair à canon par leurs chefs, ils tentent de survivre.

Pour défier la mort, les soldats appellent leur compagnie Les Folies Bergère et se donnent à chacun un surnom. Dans les tranchées, ils se serrent les coudes. Plaisantent. Dessinent. Gardent espoir. Et se battent. Meurent dans d’atroces souffrances. Se suicident ou perdent la raison. L’un d’eux est condamné au peloton d’exécution et… en réchappe. C’est un miracle. Jusqu’à ce qu’on lui amène sa fillette égarée sur les terres de personne.

Le propos est désespéré et les personnages sont tragiques, attachants. Les dialogues vont à l’os et le dessin, réaliste, est très éloquent. »


Pour la chronique, j’ai souhaité conserver la couverture de la première édition (en 2012) car elle est plus percutante à mon goût. C’est une couverture qui colle beaucoup plus au contenu, je trouve, que celle de 2015. Tu la vois, tu respires un coup et tu y vas.

Nous vivons quelques jours avec un régiment qui s’est rebaptisé Les Folies Bergère. Nous suivons Maurice et ses hommes dans leur quotidien qui transpire la boue, la fumée et le sang. Si le début de l’histoire est plutôt calme hormis des exécutions de soldats français par décision de la France, la suite du récit est plus mouvementé et plus difficile à chaque page. Le lecteur s’attache et les scènes hors du front, qui montrent la vie de certains des hommes hors de la guerre jouent ici un rôle primordial : ne pas les cantonner au rôle du soldat mais bien à celui de l’homme.

Un enfant à venir, une petite fille qui vient retrouver son père condamné, un garçon qui attend le retour de son grand frère qu’il admire, un peintre bien connu qui doute sur le pouvoir de l’art, c’est cela aussi qui touche le lecteur en plus de l’horreur de la guerre qui fauche les vies en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire.

La folie s’empare des hommes car ils vivent et voient ce qu’ils ne sont pas censés vivre et voir. Maurice aime ses hommes et veut les protéger, parfois même des ordres de supérieurs, mais la folie dépasse l’entendement et perd les cœurs les plus braves : personne n’est à l’abris dans la boucherie. Ce n’est plus le sang qui coule dans les veines mais la boue, on cherche son cœur là où on sent un trou.

Ce roman graphique m’a vraiment beaucoup secouée et en même temps il a tapé juste : la lourdeur de l’attente, la violence des assauts, les odeurs de cadavres qui ne peuvent être enterrés, la camaraderie comme dernier espoir de survie, la mort qui frappe au hasard, les exécutions pour l’exemple, les racismes de l’époque, les ordres absurdes d’une hiérarchie qui n’a pas les pieds dans la boue et méprise la souffrance des soldats. Comment ne pas devenir fou ? Comment ne pas s’émouvoir ?

Un coup de cœur que je vous invite à découvrir, tant pour la richesse de son scénario que la force de ses illustrations.

Pour en savoir plus

 


Ils/Elles l’ont aussi lu et chroniqué : Au Fil des Plumes


 

Et vous, êtes-vous prêts à vous fondre dans la taupinière ?

Commentaires

10 comments on “❤ 👁 « Les Folies Bergère » de Francis Porcel et Zidrou (Dargaud, réed. 2015)”
  1. Merci pour cette découverte, je vais essayer de trouver cette BD !

    Aimé par 1 personne

    1. Usva K. dit :

      Avec plaisir ! 😀 Un énorme coup de coeur ! ❤

      Aimé par 1 personne

  2. katiaroumy dit :

    Merci pour cette chronique, je note ce livre qui m’interpelle !

    Aimé par 1 personne

    1. Usva K. dit :

      Avec plaisir, merci à toi ! 🙂 Je suis contente qu’il t’ait interpellé ! 🙂

      J'aime

  3. Merci pour l’ajout de lien. Je ne connaissais pas ton blog, je le trouve très sympa!

    Aimé par 1 personne

    1. Usva K. dit :

      De rien, merci à toi surtout pour ton gentil mot, ça me touche beaucoup ! 🙂

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s