Les prix littéraires du mercredi #14

Nous nous retrouvons aujourd’hui, et comme toutes les semaines, pour un focus sur quelques prix littéraires décernés ces derniers jours :

 

  • No Home de Yaa Gyasi, paru aux éditions du Livre de poche le 3 janvier 2018, Prix des lecteurs du Livre de poche 2018, catégorie littérature étrangère :

9782253069072-001-T« XVIIIe siècle, au temps de la traite des esclaves. Ghanéennes, Effia et Esi sont demi-sœurs mais ne se connaissent pas. La sublime Effia est mariée de force à un Anglais, le capitaine du fort de Cape Coast. Dans les cachots de ce fort sont enfermés les futurs esclaves. Parmi eux, Esi. Elle sera expédiée en Amérique. Ses enfants et petits-enfants seront continuellement jugés sur la couleur de leur peau. La descendance d’Effia, métissée et éduquée, perpétuera le commerce triangulaire familial et devra survivre dans un pays meurtri pour des générations.

Yaa Gyasi nous conte le destin d’une famille à l’arbre généalogique brisé par la cruauté des hommes. Un voyage dans le temps inoubliable. »

 

  • Par amour de Valérie Tong Cuong, paru aux éditions du Livre de poche le 3 janvier 2018, Prix de lecteurs du Livre de poche 2018, catégorie littérature :

9782253071099-001-T« Par amour, n’importe quel être humain peut se surpasser. On tient debout, pour l’autre plus encore que pour soi-même. V. T. C.

Deux familles emportées dans la tourmente de la Seconde Guerre mondiale : d’un côté, Joffre et Émélie, concierges d’école durs au mal, patriotes, et leurs enfants ; de l’autre, le clan de Muguette, dont l’insouciance sera ternie par la misère et la maladie.

Du Havre à l’Algérie où certains enfants seront évacués, cette fresque puissante met en scène des personnages dont les vies s’entremêlent à la grande Histoire, et nous rappelle qu’on ne sait jamais quelles forces guident les hommes dans l’adversité. »

 

J’ai aussi été très heureuse de voir le roman de David Diop, Frère d’âme, passer la deuxième sélection du Goncourt ainsi que de voir sélectionnés pour le Prix du Meilleur livre étranger 2018 deux parutions des éditions Globe (nouveau chouchou en ce qui me concerne) : Les frères Lehman de Stefano Massini et la magistrale Note américaine de David Grann. Je lui souhaite de tout mon cœur de succéder à Retour à Lemberg de Philippe Sands, qui est lui aussi monumental.

 

Et vous, des livres récemment primés vous font-ils envie ?

4 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s