« Une prière à la mer » de Khaled Hosseini et Dan Williams (Albin Michel, 2018)

Je n’avais absolument pas vu passer cette parution dans ma veille et c’est sans hésiter que je m’en suis emparée dès que je l’ai vue ! Un texte court mais puissant dont les illustrations portent le propos avec force !


Quatrième de couverture : « Marwan, mon cher enfant, je contemple ton profil éclairé par la lune, tes cils que l’on dirait calligraphiés, tes paupières closes dans ton sommeil innocent.

Et je te dis : Donne-moi la main. Tout ira bien. »

Pour chaque livre vendu, l’éditeur fera don d’1€ à La Cimade :

« La Cimade accompagne les personnes étrangères dans la défense de leurs droits, agit auprès des personnes enfermées et se mobilise pour témoigner. »


Cette chronique ne vise pas particulièrement à parler de la qualité de ce livre mais plus à souligner l’importance de l’engagement pour des causes et les auteurs Khaled Hosseini et Dan Williams le font très bien.

Nous lisons la prière d’un homme à son fils, qui va du passé heureux au présent qui implique de fuir la guerre, les persécutions et la mort. Nous prions avec lui pour que la mer reste calme et que le bateau de fortune puisse arriver sur des côtes accueillantes.

Accueillants, nous ne le sommes pas. Nous ne respectons pas le droit d’asile à sa juste valeur comme le prouvent au quotidien les tristes aventures de l’Aquarius. Comme le prouvent aussi les propos alarmistes et irrationnels que nous pouvons entendre sur l’immigration. Le monde s’est construit sur les migrations et il va continuer de le faire. Personnellement, je suis arrière-petite-fille d’immigrés et je ne me sens vraiment pas comme un cas isolé, bien au contraire.

Il est temps de retrouver notre part d’humanité et de ne pas ignorer les risques que des hommes, des femmes et des enfants prennent dans le but de survivre et de vivre libre. Cette liberté que nous scandons sans faiblir lorsqu’elle nous concerne et qui n’est plus si prioritaire quand elle concerne d’autres nations, d’autres populations du monde.

Cette prière nous rappelle qu’il ne s’agit pas d’autres par rapport à nous mais bien de membres de notre grande famille qu’est l’humanité. Les illustrations, magnifiques, ont une force qui souligne et porte les paroles du père avec talent.

Un petit livre au prix abordable qui permet de faire une bonne action mais aussi de prier avec ces personnes qui, alors que nous lisons, affrontent le caractère capricieux des océans au prix de leur vie.

Merci !

Pour en savoir plus

 

Et vous, avez-vous envie de soutenir ce projet ?

11 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s