« Histoire d’un escargot qui découvrit l’importance de la lenteur » de Luis Sepúlveda et Joëlle Jolivet (Métailié, 2014 – réédition 2017)

Je suis taquine, alors cet article tombe parfaitement à pic pour le passage de la limitation de vitesse à 80 km/h sur les routes. Essayons de philosopher sur l’importance de la lenteur et de relativiser avec les mots de Luis Sepúlveda et les superbes illustrations de Joëlle Jolivet qui composent ce livre pour les plus jeunes et les moins jeunes.


Quatrième de couverture : « Les escargots qui habitent le Pays de la Dent-de-Lion sous l’acanthe touffue mènent une vie paisible, lente et silencieuse ; ils sont à l’abri des animaux et entre eux s’appellent simplement « escargots ». L’un d’eux pourtant trouve injuste de n’avoir pas de nom et voudrait surtout connaître les raisons de la lenteur. Contre l’avis de tous il entreprend un voyage qui lui fera rencontrer un hibou mélancolique, une tortue pleine de sagesse, des fourmis très organisées.

Dans ce voyage il comprendra la valeur de la mémoire et la vraie nature du courage, il pourra ainsi sauver la vie de ses camarades lors d’une aventure héroïque.

Ce nouveau personnage inoubliable rejoint la galerie des fables de Luis Sepúlveda. Une belle histoire pour redécouvrir le sens perdu du temps. »


Chez les escargots il n’y a pas de prénom, tout le monde s’appelle escargot. Chez les escargots, on organise son quotidien mais on ne s’interroge pas sur la lenteur qui pourtant peut être vue comme une lacune de la nature. Un escargot cependant va se poser la question et va être poussé loin de l’acanthe rassurante du groupe pour trouver des réponses.

Je fais le choix de passer très vite sur les détails de l’histoire pour me concentrer sur ce que j’en ai tiré car le texte est court et si vous le lisez, je veux que vous puissiez en savourer toute la poésie et la douceur.

Escargot, qui devient le courageux Rebelle, réalisera peu à peu que sa lenteur lui permettra d’être attentif aux choses que les animaux rapides ne peuvent voir. Cette attention permettra de sauver de nombreux insectes sur son chemin. Il réalisera, et nous avec lui, que l’important dans un périple ce n’est pas uniquement le but mais aussi le chemin. La lenteur nous impose le présent comme un souffle qui permet de mieux mesurer l’avenir. Prendre son temps permet de considérer le passé et de penser le monde qui nous entoure avec attention.

La lenteur de Rebelle va être salvatrice car il aura pris le temps de voir et de considérer les choses. Ce conte philosophique ne met pas les rapides de côté pour autant, attention, il montre que chacun à sa vitesse a à apporter aux autres et que la lenteur, souvent mal vue dans les sociétés contemporaines, a ses avantages et ses bienfaits pour la communauté. À notre tour, humains pressés, de ralentir et de considérer la vie et les chemins du quotidien avec un oeil et un esprit qui, eux, restent vifs.

Ce livre est d’une grande intelligence et peut aussi bien s’adresser à la jeunesse qu’aux adultes. Les illustrations, aussi douces que poétiques, ajoutent une atmosphère magnifique au texte, une bulle de nature qui fait bien au cœur du bitume.

Pour en savoir plus

logo-label


Ils/Elles l’ont aussi lu et chroniqué : Cotidiane • Les lectures de Sophie • Lire & délires • Le carré jaune • Le Mot & La Chose • Sur la route de Jostein • Musy • Le monde de Tran • Emma et son petit monde • Lire et chamuzer ! • Depuis le cadre de ma fenêtre


 

Et vous, que recommanderiez-vous de Luis Sepúlveda et/ou de Joëlle Jolivet ?

10 commentaires

  1. Ça m’intéresse bien ce livre, moi qui trouve la société actuelle beaucoup trop vite! Les gens sont si pressés, si frustrés quand on leur impose de ralentir un peu. Il me semble que j’apprécierais doublement ce livre. Merci de la découverte 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Oh bah il est fait pour toi ! C’est sûr et certain ! 😀 J’aime avoir mes périodes de speed (au boulot) mais aussi mes périodes de lenteur (le reste du temps), et j’avoue que je ne peux fonctionner qu’avec les deux, c’est un équilibre.

      Aimé par 1 personne

  2. Waouh, mais ce livre est carrément pour moi ! Merci d’en avoir parlé, je ne savais même pas qu’il avait écrit quelque chose comme ça. (je suis un escargot 😀 ) Ca a l’air très pertinent, dis-moi !

    Aimé par 1 personne

    1. Hehe ! ^^ La lecture, notamment, est un exercice d’escargot par exemple, j’en suis convaincue, elle oblige à prendre le temps et à mettre son monde sur pause pendant quelques heures. 🙂

      C’est vraiment une jolie lecture qui soulève pour autant des sujets forts. J’ai beaucoup aimé ! 🙂 Et on met rarement un escargot en personnage principal, alors c’est un peu de justice pour cette petite bête adorable. 😀

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s