Les prix littéraires du mercredi #08

Nous nous retrouvons aujourd’hui, et comme toutes les semaines, pour un focus sur quelques prix littéraires décernés ces derniers jours :

 

  • Promenons-nous dans les bois de Pauline Kalioujny, paru aux éditions Thierry Magnier en octobre 2017, Grand Prix de l’Illustration 2018 :

9791035200749.jpg« Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n’y est pas… Ainsi commence la comptine connue de tous les enfants. Mais la chute imaginée par l’auteur est quant à elle bien plus inhabituelle : on y voit une enfant à califourchon sur un loup, en train de chasser les bûcherons venus couper les arbres de la forêt ! Le texte de la version originelle est accompagné par les illustrations de Pauline Kalioujny, qui a ici travaillé à la plume et à l’encre. Des images enchanteresses qui recèlent d’inventivité et de détails amusants, pour plonger le lecteur dans une forêt vivante et fourmillante.

Cette version malicieusement détournée, au message écologique fort, est mise en valeur dans un livre-objet à déplier et manipuler. Si on le souhaite, le livre se déplie en effet en une frise de plus de 5 mètres de long ! »

 

  • Un océan, deux mers, trois continents de Wilfried N’Sondé, paru aux éditions Actes Sud en janvier 2018, Prix du livre France Bleu/Pages des libraires 2018, Prix Kourouma 2018, Prix des lecteurs L’Express/BFMTV 2018 :

9782330090524« Il s’appelle Nsaku Ne Vunda, il est né vers 1583 sur les rives du fleuve Kongo. Orphelin élevé dans le respect des ancêtres et des traditions, éduqué par les missionnaires, baptisé Dom Antonio Manuel le jour de son ordination, le voici, au tout début du XVIIe siècle, chargé par le roi des Bakongos de devenir son ambassadeur auprès du pape. En faisant ses adieux à son Kongo natal, le jeune prêtre ignore que le long voyage censé le mener à Rome va passer par le Nouveau Monde, et que le bateau sur lequel il s’apprête à embarquer est chargé d’esclaves…

Roman d’aventures et récit de formation, Un océan, deux mers, trois continents plonge ce personnage méconnu de l’Histoire, véritable Candide africain armé d’une inépuisable compassion, dans une série de péripéties qui vont mettre à mal sa foi en Dieu et en l’homme. Tout d’ardeur poétique et de sincérité généreuse, Wilfried N’Sondé signe un ébouriffant plaidoyer pour la tolérance qui exalte les nécessaires vertus de l’égalité, de la fraternité et de l’espérance. »

 

  • [✎] Les guerres de mon père de Colombe Schneck, paru aux éditions Stock en janvier 2018, Prix Marcel Pagnol 2018 :

9782234081833-001-T.jpeg« Quand j’évoque mon père devant ses proches, bientôt trente ans après sa mort, ils sourient toujours, un sourire reconnaissant pour sa générosité. Il répétait, il ne faut laisser que des bons souvenirs. Il disait aussi, on ne parle pas des choses qui fâchent. À le voir vivre, on ne pouvait rien deviner des guerres qu’il avait traversées. J’ai découvert ce qu’il cachait, la violence, l’exil, les destructions et la honte, j’ai compris que sa manière d’être était un état de survie et de résistance.

Quand je regarde cette photo en couverture de ce livre, moi à l’âge de deux ans sur les épaules de mon père, je vois l’arrogance de mon regard d’enfant, son amour était immortel. Sa mort à la sortie de l’adolescence m’a laissée dans un état de grande solitude. En écrivant, en enquêtant dans les archives, pour comprendre ce que mon père fuyait, je me suis avouée, pour la première fois, que nous n’étions pas coupables de nos errances en tout genre et que, peut-être, je pouvais accepter d’être aimée. »

 

  • My Absolute Darling de Gabriel Tallent, paru aux éditions Gallmeister en mars 2018, Prix America 2018 :

1685-coverj-darling-5a5dd36a6f519.jpg« À quatorze ans, Turtle Alveston arpente les bois de la côte nord de la Californie avec un fusil et un pistolet pour seuls compagnons. Elle trouve refuge sur les plages et les îlots rocheux qu’elle parcourt sur des kilomètres. Mais si le monde extérieur s’ouvre à elle dans toute son immensité, son univers familial est étroit et menaçant : Turtle a grandi seule, sous la coupe d’un père charismatique et abusif. Sa vie sociale est confinée au collège, et elle repousse quiconque essaye de percer sa carapace. Jusqu’au jour où elle rencontre Jacob, un lycéen blagueur qu’elle intrigue et fascine à la fois. Poussée par cette amitié naissante, Turtle décide alors d’échapper à son père et plonge dans une aventure sans retour où elle mettra en jeu sa liberté et sa survie.

My Absolute Darling a été le livre phénomène de l’année 2017 aux États-Unis. Ce roman inoubliable sur le combat d’une jeune fille pour devenir elle-même et sauver son âme marque la naissance d’un nouvel auteur au talent prodigieux. »

 

Et vous, des livres récemment primés vous font-ils envie ?

8 commentaires

    1. Je ne l’avais pas spécialement repéré à sa sortie, mais vu les retours enthousiastes je pense me laisser tenter. Et généralement les éditions Gallmeister me font passer un bon moment. Mais c’est vrai qu’avec seulement la quatrième de couverture, je n’y serais peut-être pas allée seule. 😉

      Aimé par 1 personne

        1. Si tu aimes les récits qui se passent dans les grands espaces américains ou très orientés histoire américaine, avec son folklore et ses guerres, Gallmeister est fait pour toi, sinon c’est vrai que tu ne trouveras pas forcément ton bonheur (ce que je comprends aussi tout à fait). 😉

          Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s