#jaimemonlibraire | 16 juin 2018

Je vous retrouve comme chaque semaine pour faire un point sur les nouveautés qui ont rejoint ma bibliothèque. Mon objectif : rester fidèle à mes sujets de prédilection mais me pousser aussi un peu hors de ma zone de confort.

 

  • Charogne de Borris et Benoit Vidal, paru aux éditions Glénat (collection Treize étrange) le 13 juin 2018 :

41o5b3nI67L« Sa mort va leur faire vivre un enfer.

Dans ce petit village des Pyrénées, le curé ne viendra plus célébrer l’office, tant que l’église ne sera pas réparée. Monter jusqu’à mi-pente pour les grands événements, il veut bien, mais pas plus loin ! Malheureusement, Joseph, le maire, homme bienfaiteur et aimé de tous, meurt brutalement. Il va falloir descendre le cercueil à dos d’hommes pour une dernière bénédiction en suivant un chemin de montagne escarpé. Et ça ne sera pas une partie de plaisir car, en plus du poids du mort, le cortège funèbre trimballe son lot de rancœurs familiales et de lourds secrets. Pour finir, les éléments s’en mêlent et la tension déjà palpable devient électrique lorsque l’orage survient. Le dernier voyage de Joseph pourrait bien être aussi le leur…

Ce thriller rural, haletant comme Le salaire de la peur et âpre comme un roman de Giono, nous emmène dans un périple où la mort et le poids de la culpabilité n’épargnent personne. Borris, talent plus que prometteur, impressionne par sa maîtrise narrative et son dessin d’une grande maturité, incarnant à merveille ces gueules et ces dialogues ciselés coécrits avec Benoit Vidal. »

 

  • Des nouvelles du monde de Paulette Jiles, paru aux éditions Quai Voltaire / La Table Ronde le 17 mai 2018, finaliste du National Book Award en 2016 :

41FH1V4fZiL« Hiver 1870, le capitaine Jefferson Kyle Kidd parcourt le nord du Texas et lit à voix haute des articles de journaux devant un public avide des nouvelles du monde : les Irlandais migrent à New York ; une ligne de chemin de fer traverse désormais le Nebraska ; le Popocatepetl, près de Mexico, est entré en éruption. Un soir, après une de ses lectures à Wichita Falls, on propose au Capitaine de ramener dans sa famille, près de San Antonio, la jeune Johanna Leonberger. Quatre ans plus tôt, la fillette a assisté au massacre de ses parents et de sa sœur par les Kiowas qui l’ont épargnée, elle, et élevée comme une des leurs. Le vieil homme, veuf, qui vivait jadis de son métier d’imprimeur, profite de sa liberté pour sillonner les routes, mais l’argent se fait rare. Il accepte cette mission, en échange d’une pièce d’or, sachant qu’il devra se méfier des voleurs, des Comanches et des Kiowas autant que de l’armée fédérale. Sachant aussi qu’il devra apprivoiser cette enfant devenue sauvage qui guette la première occasion de s’échapper. Pourtant, au fil des kilomètres, ces deux survivants solitaires tisseront un lien qui fera leur force.

Dans ce splendide roman aux allures de western, Paulette Jiles aborde avec pudeur des sujets aussi universels que les origines, le devoir, l’honneur et la confiance. »

 

  • Pour mémoire d’Alain Genestar, paru aux éditions Grasset le 13 juin 2018 :

9782246818601-001-T« Là-bas, je n’ai jamais pleuré, c’était au-delà des larmes.

Décembre 2004. Pour la première fois, Simone Veil retourne à Auschwitz-Birkenau entourée des siens. Elle a jugé qu’il était temps de partager son histoire avec ses petits-enfants, là où un million de Juifs furent assassinés. Alain Genestar, alors directeur de Paris Match, l’accompagne.

Dans ce court récit, il livre les coulisses de cette journée hors du temps, la marche dans la neige, le froid, l’émotion, la douleur et restitue l’intégralité de leur long entretien. Les mots de Simone Veil, un an après sa disparition, touchent par leur sobriété.

Un document pour l’Histoire et un hommage à une femme d’exception qui, avant d’entrer au Panthéon, est entrée dans le cœur des français. »

 

  • La littérature française en 100 romans d’Yves Stalloni, paru aux éditions du Chêne le 31 janvier 2018 :

9782812316852-001-T« Faire le tour de la littérature française en 100 romans, telle est la gageure de ce livre.

Outil idéal pour tous ceux qui préparent un examen, c’est aussi un formidable guide pour approfondir sa culture générale ou choisir une prochaine lecture…

Accessible et documenté, le propos d’Yves Stalloni est celui d’un professeur, certes, mais aussi d’un amoureux de la littérature française. »

 

Et vous, quelles sont vos nouvelles trouvailles ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s