« The End » de Zep (Rue de Sèvres, 2018)

Je me suis mise depuis peu à la lecture de romans graphiques et bandes-dessinées et j’avoue que je me prends bien au jeu ! Quand j’ai vu la couverture de ce livre, j’ai été tout simpement happée ! Mon corps a été plus rapide que mon cerveau et voilà que j’étais déjà à la caisse de la librairie !


Quatrième de couverture : « Un thriller environnemental. Dans le cadre d’un stage, Théodore Atem intègre une équipe de chercheurs basée en Suède qui travaille sur la communication des arbres entre eux et avec nous. Ce groupe de travail dirigé par le professeur Frawley et son assistante Moon, tente de démontrer que les arbres détiennent les secrets de la Terre à travers leur ADN, leur codex. C’est en recoupant ces génomes avec la mort mystérieuse de promeneurs en forêt espagnole, le comportement inhabituel des animaux sauvages et la présence de champignons toxiques que le professeur comprendra, hélas trop tard, que ces événements sonnent l’alerte d’un drame planétaire ? »


Je dois avouer qu’en commençant ma lecture, je me suis posée pas mal de questions : part-on dans une théorie de complot, refaisons-nous des théories scientifiques, où allons-nous ? Je suis le genre de fille qui ne fait pas facilement confiance et parfois mes lectures en sont victimes. Mais je suis aussi le genre de fille à être bien curieuse, donc parfois j’insiste. Et puis c’est quand même Zep et Rue de Sèvres, mes inquiétudes ne me semblaient pas si bien fondées.

En réalité, il faut se mettre dans la tête que les évènements relèvent un peu de la science-fiction dans son sens premier : bon, c’est pas le cas, mais ce ne serait pas si improbable que ça si tels et tels critères étaient vérifiés. D’accord, admettons.

On se retrouve en Suède, où la nature semble un peu se dérégler, voire parfois dérailler. Est-ce une réaction liée à une usine pharmaceutique située non loin de la forêt/zone d’étude ? Les arbres, dont on sait qu’ils ont des capacités de communication entre eux, se positionnent-ils en défenseurs ou en attaquants ? Des villages entiers sont retrouvés avec leur population décimée, sans aucune trace de lutte, sans aucune trace de maladie, juste… morts.

L’homme peut-il faire face à un phénomène qu’il ne contrôle pas et qu’il ne comprend pas ? Un phénomène qui le dépasse à plus d’un titre ? C’est la question que pose ce thriller, avec celle de la responsabilité de chacun vis-à-vis de la planète, de sa faune, de sa flore, de sa survie.

Je ne veux surtout pas dévoiler plus de pistes, je vous laisse découvrir ce très bel ouvrage et son dénouement. J’ai adoré le style du dessin et encore plus les couleurs qui constituent une ambiance très efficace !

Je n’ai pas pu le lire avec les Doors en fond sonore mais je me rattrape dans cet article, avec le titre éponyme qui ne peut m’empêcher de penser à Apocalypse Now, encore une belle boucherie.

Pour en savoir plus


Ils/Elles l’ont aussi lu et chroniqué : Maman de plumeLa valse des pagesLe tourneur de pagesWhy am I so deranged?Quoi lire ?Plume & pellicule11 rue papillonDadoulitSonges d’une Walkyrie • Bd-Chroniques de Jacques Schraûwen • Les écrits de JulieSur mes brizéesLes mots de la finLes mots chocolatGirl kissed by fireC’est quoi ce Bazar ?Bold readingsLes cibles d’une lectrice « à visée »Les lectures d’AntigoneJuste lireSambaBDLisez moi çaUne BD sans sucre, svp !


Et vous, lisez-vous des oeuvres en lien avec l’environnement ?

Commentaires

3 comments on “« The End » de Zep (Rue de Sèvres, 2018)”
  1. dgege dit :

    Suite au commentaire de Ping sur mon com SambaBD, j’ai atterri sur ton blog.
    Tu dis t’être mise à la lecture de romans graphiques. Si ce n’est déjà fait, je ne peux que te conseiller chaudement de lire un magnfique polar bucolique. « Les nymphéas noirs » adapté d’un roman à succès de Bussi de 2011 (5 fois primé).
    Un vrai bijou tant scénaristique (mise en scène subtile) que graphique ! 😍
    Bref, un gros coup de cœur dont tu me diras des nouvelles !

    Aimé par 1 personne

    1. Usva K. dit :

      Merci beaucoup pour ce conseil ! 🙂 Je l’ai vu passer dans les nouveautés éditoriales mais je ne l’ai pas encore lu. Je le note, je le note… Et je ne manquerai pas de te dire ce que j’en ai pensé ! Merci encore !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s