Humeur | 17 avril 2018

Cette année, le Prix Pulitzer a récompensé Kendrick Lamar dans la catégorie musique, une première pour un rappeur. Un prix grandement mérité pour cet artiste hypercréatif qui nous offre depuis plusieurs années un rap réinventé et engagé. Son titre Alright est aujourd’hui devenu un hymne rassembleur et protestataire du mouvement Black Lives Matter.

Si ce titre est aussi prodigieux que nombre d’autres de l’artiste, je suis indéniablement amoureuse de The Blacker The Berry, extrait du même album, To Pimp a Butterfly (2015). Le Prix Pulitzer a quant à lui été décerné pour le dernier album de Kendrick Lamar, DAMN, paru en 2017.

Je suis heureuse de ce prix, que j’ai accueilli avec un sacré cri de joie, comme l’impression que des oreilles se font moins sourdes. Souhait que ce soit de moins en moins une impression.

Pour en savoir plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s