« I have a dream »

Le 4 avril 1968, Martin Luther King Jr était assassiné au Lorraine Motel, à Memphis. Cinquante ans nous séparent de cette journée et le combat pour l’égalité des droits se poursuit. Le rêve ne s’est pas encore réalisé, mais nous y croyons encore.

Le mois d’avril aura ainsi pour fil rouge la lutte pour les droits civiques et contre la ségrégation.

N’oublions pas qu’aujourd’hui encore, un américain peut être abattu d’une vingtaine de balles dans son propre jardin, cela par des policiers, si tant est qu’il soit Noir. N’oublions pas qu’aujourd’hui encore, un enfant peut être abattu en jouant avec une arme factice, comme tant d’enfants en possèdent, si tant est qu’il soit Noir. La liste s’allonge, l’impunité perdure, la patience s’amenuise.

 

« Vous pouvez tuer un homme, mais vous ne pouvez pas tuer une idée. »
Medgar Evers, assassiné le 12 juin 1963.

 

« Mon père ne connaissait pas son vrai nom. Mon père a hérité son nom de son grand-père qui l’avait lui-même hérité de son grand-père qui l’avait hérité de son maître. »
Malcom X, assassiné le 21 février 1965.

 

« En ce qui concerne Malcom et Martin,
j’ai vu deux hommes issus de milieux incroyablement
différents, dont les positions,
à l’origine diamétralement opposées,
se sont de plus en plus rapprochées.

Au moment de leur mort, leurs positions
étaient devenues presque identiques.
On peut dire, en effet, que Martin
s’est saisi du fardeau de Malcom,
qu’il a mis en mots la vision que
Malcom avait commencé à dégager
et qu’il avait payée de sa vie.
Et que Malcom fut l’un de ceux
que Martin vit au sommet de la montagne.

Medgar, lui, était trop jeune pour voir cela se produire,
pourtant il l’espérait et n’en aurait pas été étonné ;
mais Medgar a été assassiné avant.

J’étais plus âgé que Medgar, Malcom et Martin.
On m’a élevé dans la croyance
que l’aîné doit servir de modèle aux plus jeunes,
et doit, bien sûr, mourir le premier.

Aucun des trois n’a vécu jusqu’à quarante ans. » James Baldwin
(I Am Not Your Negro, James Baldwin et Raoul Peck, Robert Laffont et Velvet Film, 2017)

Commentaires

19 comments on “« I have a dream »”
  1. Ada dit :

    J’ai beaucoup été émue quand j’ai découvert les ambitions de Martin Luther King l’été dernier, mais aussi de Malcolm X et de James Baldwin qui, je le sens, va devenir un de mes écrivains préférés (mais n’en ayant lu qu’un, je ne peux me prononcer). Je ne connais Medgar Evers qu’à travers le documentaire sur Baldwin.

    Tout le monde ne retient que le « I have a dream » de Martin Luther King, mais pour avoir lu un livre de lui, cet homme était bien plus grand que ça. (mais plairait moins au plus grand nombre, aussi) Je suis très triste pour lui…

    Si c’est sa signature en haut, elle est très belle. Tout ceci m’émeut beaucoup.

    Aimé par 1 personne

  2. Usva K. dit :

    Le temps fait que l’on a tendance à oublier certaines choses alors qu’elles sont toujours d’actualité. Il faudrait que je lise davantage de James Baldwin, ce mois d’avril peut être propice. 🙂 Sinon, chaque jour l’est, après tout.

    Oui, « I have a dream » est la citation qui fait automatiquement le lien pour le plus grand nombre, alors qu’il y en a beaucoup d’autres très pertinentes et qui disent sur Martin Luther King des choses qui viennent contrebalancer certaines idées. On pense souvent l’homme naïf dans sa non-violence, mais si l’action collective l’était, il n’était pas contre le fait de se défendre, au contraire. La défense plutôt que l’attaque.

    Mais j’ai encore beaucoup à apprendre, notamment sur Medgar Evers (comme toi je ne le connaissais pas) et sur de nombreux noms et visages oubliés qui ont parfois (souvent) payé le prix fort…

    Pour la signature, j’ai compris que c’était bien la sienne, mais je n’ai pas vérifié plus (bonjour Wikipédia…hem…). Elle est magnifique. L’écriture est une trace infiniment sensible.

    Aimé par 1 personne

  3. Usva K. dit :

    Je viens de vérifier la signature, elle est très proche d’authentiques numérisées. 😉 Celle-ci ne l’étant pas, ou alors très très retravaillée, le fichier d’origine et le résultat n’étant pas du tout cohérent avec une signature d’époque.

    J'aime

  4. Ada dit :

    Tu as lu quoi de James Baldwin ? J’en ai encore lu qu’un.

    Oui, après avoir lu un livre de lui, j’étais choquée de voir que des propos qu’on reproche aux Noirs parce que c’est soi-disant extrême… se retrouve aussi dans les opinions de King. Alors les donneurs de leçons, hein…

    Oui, elle est vraiment très belle, je trouve qu’on sent la sensibilité de l’homme aussi, mais je ne suis pas graphologue. 😀

    J'aime

  5. Usva K. dit :

    Je n’ai lu que le livre rassemblant ses propos, coordonné par Raoul Peck, le fameux « I Am Not Youre Negro ». Mais deux me font envie dans l’immédiat : « La prochaine fois, le feu » qui vient de sortir en poche (même si je n’aime pas trop les formats poches) et « Chronique d’un pays natal ».

    Il faut aussi que j’achète « Nous, les Nègres » qui rassemble Martin Luther King, Malcom X et James Baldwin. Je pense que ça va être une lecture aussi forte qu’éprouvante…

    Et toi ? 🙂

    Aimé par 1 personne

  6. Ada dit :

    Je l’ai aussi ! Regarde le documentaire si tu peux, je pense que tu le trouveras sur Internet. Je ne les ai pas lu, mais rien d’étonnant, vu que j’en ai lu qu’un… Il paraît que « La prochaine fois, le feu » est un de ses meilleurs, tu ne devrais pas être déçue.

    C’est avec celui-là que j’en ai appris plus sur eux. Je ne connaissais même pas James Baldwin à l’époque, j’ai découvert le meilleur des trois… Enfin, ce n’est que mon avis très subjectif.

    Aimé par 1 personne

  7. Usva K. dit :

    J’ai vu le documentaire avant de lire le livre, mon Dieu ce que j’ai pu pleurer ! Mon copain m’a lâchement abandonnée devant. ^^

    Je te dirai ce que j’ai pensé de mes lectures, vu que le mois d’avril sera thématique en grande partie. 😉

    Ce que je trouve très intéressant c’est que chacun d’entre eux (et d’entre elles) ont leur positionnement politique et philosophique propre. C’est un aspect qui attise beaucoup ma curiosité ! 🙂

    Merci à toi pour tes retours en tout cas, c’est un plaisir d’échanger ! 🙂

    Aimé par 1 personne

  8. Ada dit :

    C’était très émouvant… J’ai pas pleuré mais j’avais quand même les yeux un peu humides.

    Super, hâte de voir ça alors 🙂

    Oui, ils ont chacun leur positionnement propre mais je ne les trouve pas si opposés que ça… J’en avais fait un article d’ailleurs, si ça t’intéresse, tu me le dis. 🙂

    (et j’ai oublié de dire que j’ai lu « Si Beale Street pouvait parler » de James Baldwin et « Révolution non violente » de Martin Luther King)

    Aimé par 1 personne

  9. lebouquinivre dit :

    Très bel article! Je suis très touchée par tes mots et par ces Monsieurs. Ado, le discours « I have a dream » m’a scotchée et m’a façonnée en tant que citoyenne et femme.
    Bravo à toi et merci d’avoir écrit ces mots!

    Aimé par 1 personne

  10. Usva K. dit :

    Ils se rejoignaient parfois ou étaient en complémentarité, c’est aussi ce qui a fait la force du mouvement : elle rassemblait.

    Je garde ces références bien en tête alors, je ne sais pas si je vais réussir à être à la hauteur de mes ambitions ! Hehe ! 🙂

    Je vais regarder ton article. 😉

    Aimé par 1 personne

  11. Usva K. dit :

    Merci beaucoup à toi ! :3

    Je crois qu’on ne peut être que touchés par cette période et les enjeux portés par le mouvement (même si ce n’est pas évident pour tout le monde il semblerait)… Mais ma peur est l’oubli. Il ne faut jamais oublier car rien n’est acquis. Tu me rassures un peu, donc. ^^

    Merci encore d’avoir partagé ton émotion, car ce jour me touche fort aussi. 🙂

    Aimé par 1 personne

  12. lebouquinivre dit :

    Tu as entièrement raison, il faut en parler, écrire pour ne pas oublier.
    C’est avec plaisir pour le partage d’émotions 🙂 Tu as une belle humanité!

    Aimé par 1 personne

  13. Ada dit :

    J’avais écrit ça aussi il y a un moment : https://latourneedelivres.wordpress.com/2017/08/21/livres-dintroduction-aux-leaders-noirs-americains-des-annees-60/
    (j’étais en pleine découverte)

    Et je te conseille vivement l’intervention de Christiane Taubira hier sur France Culture, elle est chouette.

    Et oui, leurs façons de faire étaient logiques dans une certaine continuité.

    Aimé par 1 personne

  14. Usva K. dit :

    Merci ! :3
    Je te retourne le compliment ! 🙂

    Aimé par 1 personne

  15. Usva K. dit :

    Ah, il va falloir que j’écoute ça ! Je suis tellement à la ramasse en termes de veille thématique en ce moment… J’en fais normalement pour le boulot, notamment sur les racismes et discriminations, mais en ce moment, je coule un peu… ^^ »

    Aimé par 1 personne

  16. Ada dit :

    Je te rassure, je suis à la ramasse aussi ! Si tu me conseilles un truc, il y a 99,9% de chances que je ne l’ai pas lu… Donc t’inquiètes pas. 🙂

    Aimé par 1 personne

  17. Usva K. dit :

    Oh oui, ça me rassure beaucoup (bonjour le syndrome de l’imposteur ^^) ! 🙂

    Aimé par 1 personne

  18. Ada dit :

    Mais non, faut pas !

    Aimé par 1 personne

  19. Usva K. dit :

    C’est con, mais ça me rassure vraiment. 🙂 Merci !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s